Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine(s) sortie(s) :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

  

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 20:21
Mont Mounier (2 817m)

Le Mont Mounier est un sommet emblématique des Alpes Maritimes, sa forme et son isolement en font un sommet facilement reconnaissable.

 

Ses 2817m se méritent, et son arête terminale peut poser quelques problèmes aux personnes sujettes au vertige.

 

Ce sommet est accessible depuis Roya (itinéraire plus long), Vignols (longue piste pour accéder au parking) ou plus classiquement Valberg (celui que j'ai choisi).

 

Depuis le parking de l'Espaul, l'itinéraire est bien indiqué. La première difficulté est de passer la barre des Passes du Cloutet qui depuis le bas semble infranchissable. Je rattrape un couple fort sympathique du Pas de Calais. Nous échangeons un peu sur les randonnées du secteur, les sommets alentours ...

 

 

Mont Mounier (2 817m)
Mont Mounier (2 817m)

A partir de là, le Mont Mounier apparaît. Je retrouve un plus loin le GR5. Il y a 11 ans déjà nous avions entrepris une belle aventure avec Fred, Jean-Claude et Pierrette. Rallier St Etienne de Tinée à Menton par ce GR, avec les collégiens de St Laurent du Pont dont Mick. Lors de la 2ième étape Roya-Refuge de Longon nous étions là !

 

La flore est superbe en cette période. Quelques marmottes courent dans l'herbe grasse pas encore piétinée par les troupeaux.

Mont Mounier (2 817m)
Mont Mounier (2 817m)

A la radio, ça brasse. Les refuges reçoivent aujourd'hui les héliportages de début de saison. Ca me tient compagnie !

 

Je remonte la Baisse du Démant. La barre sous le Mounier est très esthétique.

Mont Mounier (2 817m)
Mont Mounier (2 817m)

Au petit Mounier, je découvre les ruines de l'ancien observatoires. L'arête finale et le sommet sont en vue. Un dernier effort. La vue à 360° est superbe.

 

Ca vaut vraiment la peine de monter !

Le retour se fait par le même itinéraire. Je recroise le couple de tout à l'heure, c'est de nouveau l'occasion de discuter.

 

Et après une belle descente, où j'ai bien apprécié la flore (trolles, les orchidées, les gentianes ...), je retrouve le parking du col.

 

Finalement j'aurai mis 05h30 aller-retour. Et le décrassage des mollets, et des cuisses a été au rendez-vous.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Accueil