Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine(s) sortie(s) :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

  

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 16:31

Granon (27)

 

1ière randonnée de notre semaine dans la vallée de la Clarée. J'avais initialement prévu d'aller sur le refuge et le vallon de la Buffère, puis plutôt versant sud (plus déneigé) vers le refuge du Ricou, et puis 1 heure avant de partir (malgré les prévisions météo optimistes) c'est la purée de pois, il neigeotte même !!

 

Je me dis que ce sera surement plus dégagé sur Val des Prés. C'est donc « sur les traces de Emilie Carles » que nous partons. La lecture de son best-seller (une soupe aux herbes sauvages), m'a donné envie de monter au Granon. Dans l'estive où elle montait toute jeune, ficelée à la mule, où elle passait les étés avec sa famille à faire les foins.

 

Nous partons de « La Draye ». Après un passage à travers les pâtures, nous rattrapons la piste forestière qui mène au hameau. Tout d'abord bien déneigée cette piste l'est de moins en moins au fur et à mesure de la montée.

 

 

Nous découvrons les traces laissées par un chevreuil en frottant ces bois, celles laissées par les campagnols sous la neige, des crottes de lièvres, des traces de cerf …

 

Nous faisons une petite pause au soleil afin de manger quelques fruits secs et boire un petit coup. Il fait bon à l'abri du vent. Et puis nous repartons pour un dernier effort.

 

Le hameau « le Caro » est déjà là, et juste derrière « le Granon ». Les bâtiments sont tantôt gardés dans leur jus (toit en essendoles, bardeaux...), tantôt retapés dans le « moderne » (parpaings …). La chapelle est fermée.

 

Nous trouvons abri sur la terrasse d'une maison. Au soleil, à l'ari du vent, nous prenons tranquillement notre repas. Un groupe de randonneuses arrivent, suivi d'un randonneur en raquettes.

 

Il nous faut déjà repartir. Le temps passe. Alors que Jean-Claude avait vu deux biches dans le sous-bois face au Granon, c'est encore lui qui repère une harde de chamois sur une pente herbeuse, bien au dessus de notre position.

 

Si nous avons mis 3 petites heures pour monter les 600m, nous ne mettrons que 2 heures (en coupant les nombreux « S » de la piste) pour redescendre.

 

*****

Ce qu'en a retenu Dylan :

 

Le début de la promenade commence à coté d'un ruisseau. Nous avons commencé à monter où nous avons rencontré la neige (...). Après 600 mètres ou 2 heures de montée nous sommes arrivés au hameau du Granon. Nous avons mangé. Après nous sommes redescendus à la voiture pour rentrer.

Repost 0
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 10:41

L'historique 

 

Les ouvrages du Gondran forment une ligne de défense en avant du fort de l'Infernet entre le fort Januset le Blockhaus de la Lauzette.

 

Elle est aménagée de juin 1876 à Octobre 1881.

 

Mais les principaux ouvrages seront amélioré entre 1887 et 1891 et après 1900. La position se composent en 1914 de 4 ouvrages, de 22 batteries d'artillerie, de 5 magasins de batterie, de 2 abris de combats et 20 casernements extérieurs permettant d’héberger 18 officiers, 1330 soldats et 4 chevaux.

 

Leur mission est de surveiller les débouchés des cols du Gimont, de Bosson et de l'Izoard. 

 

(Notre source : site http://www.fortiffsere.fr/). 

 

Les ouvrages du Gondran

  Fort du Gondran (29)

Fort du Gondran (122)

Fort du Gondran (39)

Fort du Gondran (24)

Repost 0
Published by Romu - dans Les dossiers
commenter cet article

Accueil