Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine(s) sortie(s) :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

  

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 14:22

  P1140230

 

Nous (Pierrette, Mick et moi) récupérons Fred à la sortie de l'autoroute, à Aiton et nous montons au village de Bonvillaret.

 

En cette mi-janvier 2011, l'enneigement des massifs est très limité ! Quelques stations, comme St Pierre de Chartreuse (d'où la présence de Mick), ont déjà fermé ! Pour cette randonnée qui se situe entre 700m et 1250m pas besoin de consulter le BRA. Les effets du dérèglement climatique ?

 

La randonnée proposée emprunte une partie d'une ballade thématique « des hameaux et des hommes » fléchée depuis Bonvillaret.

 

On quitte d'ailleurs très rapidement ce sentier, marchant en sous bois par le lieu dit « Parrèle ». Il s'agit d'un groupement d'anciennes granges, avec en soubassement les quartiers des animaux (bovins ou ovins). Le sentier est par endroits inutilisable à cause d'arbres tombés. Il faut faire quelques détours.

 

  P1000137

 

On arrive au hameau « les Combes ». Il n'y a pas grand monde dehors. Il y a quelques vieilles bâtisses qui valent le coup d'œil.

 

La suite est plus délicate, malgré ce qu'on peut lire sur le carte. Le chemin qui doit mener sous le fort du Montperché est enfriché et sur la fin n'existe plus du tout. Cela ne nous empêche pas de parvenir au fort.

 

Le fort semble mieux préserver que celui de Montgilbert. Les murs d'enceinte sont entretenus. On peut voir le travail de la dissémination des graines, car quelques arbres ont poussé entre les pierres, les décelant en partie.

 

Juste derrière le fort nous observons furtivement 3 biches dans le sous-bois. En montant au blockhaus du Crépa il y a pleins de traces au sol, mais la faune se cache.

 

Le blockhaus est fermé au public. Le temps a marqué le bâti. La végétation ayant repris ses droits, nous ne pouvons pas nous rendre compte de l'implantation judicieuse de cet édifice militaire.

 

Plus loin, nous trouvons le refuge non gardé de « La Frasse ». Comme toujours l'hiver, en entrant à l'intérieur on y trouve une certaine chaleur mais au bout de quelques minutes on ressent l'humidité. Les lieux sont occupés par un campagnol (au moins un !). Comme toujours le repas est convivial : apéro, victuailles tirées du sac, café, digestif...

 

Il nous faut déjà repartir. Nous évoluons maintenant sur un versant plus ensoleillé avec belles vues sur la vallée de la Maurienne, les massifs de la Lauzière et Belledonne.

 

P1000139panorama Maurienne

 

L'exploitation sylvicole a un peu transformé le petit sentier que j'avais prévu d'emprunter, en piste forestière … boueuse ! On fait des pauses durant lesquelles Pierrette se familiarise avec son altimètre et la lecture de carte.

 

Nous voilà déjà au village de Bonvillaret. Fin de cette randonnée qui nous a permis d'éliminer les excès des fêtes de fin d'année, mais surtout de se retrouver pour une nouvelle année.

 

******

Informations importantes

 

Dans le but d'informer nos fidèles lecteurs du site, et afin de ne pas les induire en erreur, je retranscris ci-dessous, le mail reçu le 30 juin 2011, de M. Philippe Jeanne-Beylot :

 

""""

Bonjour

J'ai découvert votre blog grâce à un de vos lecteurs venu à l'improviste chez nous, persuadé que le fort de Montperché était un bien public ouvert à tous vents.
Il s'agit de l'article suivant :
http://lescheminsdelanature.over-blog.fr/article-les-fortifications-de-montperche-65099385.html

J'attire votre attention que l'ancienne zone militaire du fort de Montperché est une propriété privée habitée. Cette zone comprend non seulement le fort, mais également les terrains alentours et la route les traversant. Malgré le fait que le fort ne soit pas classé, ni inscrit aux Monuments Historiques et qu'il n'ait aucune obligation de visite, nous proposons néanmoins de faire découvrir ce site fortifié par quelques visites et animations dans l'année ou sur rendez-vous pour des groupes.
En dehors de ces dates, cette ancienne zone militaire, aujourd'hui privée, n'est pas accessible au public.

Afin de ne pas induire en erreur vos lecteurs, je vous serais gré de préciser ces informations sur votre article.

Par ailleurs, l'ancien chemin qui n'existe plus aujourd'hui, reliant les Combes à la route d'accès du fort, passait bien en aval que le trajet qui vous a mené sur notre propriété puis au mur d'enceinte, trajet détaillé dans cet autre article :
http://lescheminsdelanature.over-blog.fr/article-montperche-decouverte-des-fortifications-65038755.html

Pour des raisons de sécurité, nous ne souhaitons pas que d'autres de vos lecteurs soient tentés de suivre le même trajet, mettant en cause notre responsabilité tout comme la vôtre. Comme vous l'avez constaté "quelques arbres ont poussé entre les pierres, les décelant en partie."
Si vous souhaitez néanmoins laisser cet article à la lecture du public, nous vous demandons de le modifier en incitant vos lecteurs à venir à une visite guidée plutôt que d'indiquer une zone privée non-ouverte au public et qui peut s'avérer dangereuse.

Je vous invite à découvrir le site internet présentant notre action de sauvegarde, l'histoire, les possibilités de visites ainsi que le statut du fort.
http://www.fort-de-montperche.com/index.htm

J'attire votre attention sur les pages suivantes :
http://www.fort-de-montperche.com/FMP_infos_legales.htm
http://www.fort-de-montperche.com/FMP_avertissement.htm

Avant cette période estivale, j'attends de votre part une réactivité compréhensive et vous propose de nous rencontrer au cours d'une visite guidée du fort.
Bien cordialement,
Philippe

-- Philippe Jeanne-Beylot

Fort de Montperché
04 79 84 10 10
www.fort-de-montperche.com """"

Repost 0

Accueil