Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine(s) sortie(s) :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

  

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 13:26
Boucle autour de la Lunette de Malleval

Rendez-vous est donné à Pierrette et Jean-Claude au village de Malleval-en-Vercors. Au programme du jour une jolie boucle dans les Coulmes et un passage à la « Lunette ».

Les Coulmes s'est LE coup de cœur de cette année (proximité, facilité d'accès, multitude des itinéraires ...). Et nous poursuivons la découverte de ce « massif » forestier. Nous traversons le village, désert, et parvenons devant la salle hors sac et le petit camping. Puis nous entamons le sentier avant que Jean-Claude nous déclare qu'il a oublié ses papiers dans la voiture. Il part au pas de course et Pierrette et moi l'attendons. A peine 15 minutes, il réapparaît et nous déclare que finalement les papiers étaient …. dans son sac à dos !

Nous récupérons la piste forestière à hauteur de « l’Évêque ». Avant le lieu dit « la Caille », nous coupons à travers bois puis remontons la prairie afin de retrouver le GR de Pays. Le sentier devient de plus en plus raide et nous débouchons enfin au Pas du Follet (1351m).

Pause thé chaud, biscuits et fruits secs. Nous nous remémorons notre passage …. en mars 2008 ! Une éternité, le temps passe et les bons souvenirs restent ! La suite est une belle sente à travers la forêt. Nous retrouvons les fours métalliques et le sentier d'interprétation.

Nous bifurquons vers le scialet de roche plate, et parvenons au carrefour de Patente. Nous empruntons la route quelques mètres avant de poursuivre vers la « Lunette ». Le sentier devient bien plus raide ! La croix est là, et la sente pour la Lunette. Il s'agit en faite d'un passage dans la roche calcaire.

Boucle autour de la Lunette de Malleval

Le vent s'engouffre dans cette ouverture et nous ne traînons pas trop ! Quelques photos de nous et de la Grassette à grandes fleurs observée sur la roche.

Nous poursuivons l'arête boisée jusqu'à la belle prairie colorée par la flore en pleine maturité. Nous sommes pas trop mal abrités du vent et s'est tant mieux car le fond de l'air est très frais !

Après s'est pause repas nous poursuivons. Un chamois chuinte, dérangé par notre présence non loin de lui. Nous traversons une nouvelle belle prairie, que nous avions parcourue enneigée en janvier. Au pas de Pré Bourret, nous prenons plein nord. Une nouvelle prairie où trône en plein milieu une belle bâtisse en cours de réfection (Gontier).

Nous retrouvons alors la route. La lunette nous domine et ce point de vue confirme l'exposition de la sente que nous avons empruntée un peu plus tôt. Fallait pas s'en mettre une !

Après quelques raccourcis nous sommes au parking. Fin de cette randonnée qui totalise 14kms et 800m de dénivelé.

Repost 0
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 19:51
Rochers des Jaux et piémont des arêtes du Gerbier

Cette année, je souhaitais emmener Dylan, deux jours et passer une nuit dans une cabane non gardée. Ma 1ère intention, c'est de faire les tour des arêtes du Gerbier. Mais n'ayant aucune information sur l'enneigement de part et d'autre du Pas de l'Oeille, j'abandonne cette idée. Je m'oriente alors sur une nuit à la cabane des crêtes (poste de secours pendant la saison de ski) au sommet du domaine de Villard de Lans/Corrençon en Vercors.

Nous partons depuis le parking situé derrière les bâtiments (pas très jolis) des Glovettes. Il y a pas mal de monde sur la piste qui nous mène jusqu'au lac artificiel. C'est pour nous l'occasion d'une première pause.

Nous poursuivons vers l'arrivée des remontées « Côte 2000 ». Il y a plein de VTTistes qui descendent les pistes. Protections de la tête aux pieds, ils filent à toute allure dans les lacets, et pour certains s’envoient en l'air grâce aux tremplins !

Nous parvenons à Côte 2000, et faisons notre 2ième pause. Il y a bien plus de randonneurs … qui ont profité des remontées !

Nous délaissons la piste qui plonge dans la grande combe et poursuivons vers les rochers de Jaux. A mi-pente nous faisons la pause repas. Nous admirons quelques parapentes planant au dessus du domaine skiable.

La suite est assez rapide. Nous parvenons au refuge des crêtes après avoir longé la piste de ski encore bien enneigée. Il est 13 heures 00. Un groupe quitte la salle alors que nous arrivons. C'est spartiate ! Une belle salle, une table des bancs, un vieux canapé, un bas flanc et … c'est tout !

Rochers des Jaux et piémont des arêtes du Gerbier

Quelques randonneurs en finissent avec l'ascension de la Grande Moucherolle. Le lac situé juste dessous n'est que partiellement dégelé.

Le refuge des crêtes et la Grande Moucherolle derrière.

Le refuge des crêtes et la Grande Moucherolle derrière.

Après avoir tourné en rond (dans cette salle carrée !), je décide de reprendre la progression. Il est 14 heures 00 et nous repartons vers Côte 2000. Nous croisons un couple un peu azimuté qui cherche le sentier pour le Pas de l'Oeille !

Juste au dessus de l'un des deux téléskis des Jaux, nous bifurquons dans la grande combe. Il y a quelques névés mais le sentier est bien praticable. Nous croisons un groupe que nous avions vu progresser vers le Pas de l'Oeille ce matin.

Rochers des Jaux et piémont des arêtes du Gerbier
En arrière plan, sur la crêtes des Jaux, nous apercevons le sommet des remontées où est implanté le refuge des crêtes.

En arrière plan, sur la crêtes des Jaux, nous apercevons le sommet des remontées où est implanté le refuge des crêtes.

Rochers des Jaux et piémont des arêtes du Gerbier
Rochers des Jaux et piémont des arêtes du Gerbier

Après avoir traversé des névés plus ou moins importants, nous retrouvons le sentier Peronnard qui file en balcon jusqu'à la cabane de Roybon Nous observons grimpeurs dans la voie St Martin et un groupe bien plus important évoluant sur les arêtes du Gerbier D'ailleurs nous croisons un randonneur avec ses trois enfants qui suit ce dernier groupe à la jumelle. Il est là pour leur dire si ils doivent descendre ou s'ils peuvent poursuivre.

Nous faisons une petite pause, afin de manger un bout, l'effort ça creuse !

A hauteur de la double brèche, juste avant de descendre dans la combe Charbonnière, une petite harde de 6 étagnes remontent tranquillement juste devant Dylan. A peine 5m le sépare des bouquetins !

Rochers des Jaux et piémont des arêtes du Gerbier

Pour Dylan, la descente de la combe est longue, très longue … trop longue. Nous parvenons quand même à la bergerie de la Fauge puis à la cabane de Tanaz, où un groupe va passer la nuit.

Pour nous, après une dernière pause sur la table extérieure, dans un ultime effort nous voilà revenus au parking après avoir admiré de nombreuses fleurs (trolles, orchidées...) dans les prairies ou les sous-bois.

La Néottie Nid d'Oiseau (orchidée), est une fleur non-chlorophylienne. Cette plante m'a permis d'expliquer (simplement) à Dylan, le mécanisme de la photosynthèse. Grâce à l'énergie du soleil, les plantes vertes produisent le sucre nécessaire à leur croissance. Cette plante n'étant pas verte ne peut le faire ! Ce sont des champignons qui vont lui transmettre, par les racines, le sucre nécessaire.

La Néottie Nid d'Oiseau (orchidée), est une fleur non-chlorophylienne. Cette plante m'a permis d'expliquer (simplement) à Dylan, le mécanisme de la photosynthèse. Grâce à l'énergie du soleil, les plantes vertes produisent le sucre nécessaire à leur croissance. Cette plante n'étant pas verte ne peut le faire ! Ce sont des champignons qui vont lui transmettre, par les racines, le sucre nécessaire.

Fin de cette longue randonnée (chargés pour passer une nuit en autonomie!) qui affiche 13kms et environ 900m de dénivelé positif.

Repost 0

Accueil