Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine(s) sortie(s) :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

  

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 06:50

 

Pour cette dernière randonnée, nous partons sur les traces des anciens habitants de ces vallons que nous observons du haut des crêtes depuis une semaine.

C'est depuis le hameau "le planet" en bordure de l'Asse, que nous débutons cette randonnée. Nous sommes dans la brume matinale quasiment jusqu'à la ferme St Maime (en ruines) où s'achève la piste forestière.

Puis un sentier bien marqué plus pentu coupe par deux fois une piste forestière jusqu'à un petit replat où la vue y est superbe une fois de plus.


C'est l'occasion pour nous de voir le hameau "Le Poil" pour la 1ère fois. Nous sommes encore loin, mais nous pouvons déjà observé la beauté des lieux, où des familles ont vécu pendant longtemps.

Il s'agit d'une commune rattachée à celle de Senez en 1973. Alors que plus de 200 habitants vivaient dans ces lieux le village s'est peu à peu vidé de ses âmes jusqu'en 1970. L'entrée se faisait autrefois par l'ouest, porte naturelle dans la falaise.


C'est un peu "étrange" de errer dans ce village où le temps semble s'être arrêté d'un seul coup.  Dans le cimetière, berceau de quiétude nous lisons sur les quelques pierres tombales que la dernière personne inhumée l'a été en 1979 ! Des maisons ont été restaurées (l'église est en cours), et d'après ce que l'on peut lire à l'entrée de l'une d'elles, quelqu'un y vivrait à l'année !

En tout cas, c'est devant la fontaine/lavoir de ce village que nous pique-niquons.


Mais il nous faut déjà reprendre notre route. Un dernier regard à ce village avant de basculer vers la vallée de l'Asse. C'est de nouveau l'occasion de découvrir d'autres ruines, dans les hameaux de Villard (bas et haut), et sur le site du village de Creisset (église, chateau...).


C'est en redescendant sur la passerelle de l'Asse, non loin de l'oratoire de St Etienne, que nous essuyons un orage de grêlons. Juste le temps de sortir les ponchos, l'atmosphère se refroidit très vite et dans le même temps le sol blanchit. Mais ce déluge est de courte durée. L'Asse est déjà là, gonflée par ces orages.

La passerelle est là également. Nous nous étions tous un peu demandés ce que nous aurions fait si elle avait été absente .... moi aussi !!!

Bilan : Une très très belle journée. Le parcours est assez long (16 kms) mais les conditions étaient idéales.

Repost 0
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 08:30


Cette randonnée se situe plus du côté Verdon que de Digne les Bains. Le départ peut se faire du village de St Jurs, ou du col du même nom. En ce qui nous concerne nous décidons de commencer à mi chemin (histoire de gagner quelques mètres de dénivelé !).

Le village de St Jurs doit son nom à St Georges. D'ailleurs une fête patronale est organisée chaque dimanche qui suit le 23 avril.

Depuis la route forestière où nous avons stationné notre voiture, l'ascension jusqu'au col de St Jurs se fait en deux temps. D'abord longeant la piste, le sentier devient sur la fin beaucoup plus pentu.

Le col est venté mais offre déjà un joli point de vue. Un dernier est nous parvenons à la vigie de prévention des feux de forêt au sommet de l'Agra. Nous pouvons admirer le lac de Ste Croix au sud, la jolie crête partiellement enneigée du Montdenier vers l'est.


Le secteur est très venté et nous ne nous attardons pas trop. A travers les genêts, nous cheminons de caïrns en caïrns jusqu'à la piste forestière de Mouresse.

Des milliers de chenilles processionnaires ont élu domicile dans des nids à l'extrémité des rameaux des pins. Certains pins portent les stigmates de ces attaques. La défiolation des rameaux entraîne un affaiblissement de l'arbre plus facilement sujet à l'attaque d'autres parasites ! Mais que Mickaêl se rassure le chenille est aussi prédatée. Certains oiseaux comme la mésange ne sont pas incommodés par les poils urticants de ces insectes !


Les 1ères ruines apparaissent à travers une végétation qui a repris le terrain. La carte indique la présence d'un moulin en ruines dans l'ancien hameau de Mouresse. C'est au bord du petit ruisseau qui lui donnait sa force motrice que nous déjeunons allongés dans une herbe épaisse.

Dans ce vieux hameau une cabane forestière a été restaurée et offre un bel abri.


Après s'être octroyé une petite sieste au soleil, nous reprenons la randonnée. Le sentier longe le joli petit ruisseau avant de sortir sur une route forestière que nous coupons à plusieurs reprises.

Nous débouchons sur un terrain de "cross". Après avoir enjambé un grillage, nous suivons le marquage jsuqu'au village de St Jurs où nous avions laissé une voiture.

Repost 0

Accueil