Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 09:45
Semaine en Chartreuse du 10 au 16 septembre 2007
(Amicale des retraités du Crédit Lyonnais)

L'hébergement en pension complète est réservé auprès du Chalet de la ville de Sète sur la commune de St Pierre de Chartreuse, hameau de St Hugues de Chartreuse.
Le groupe est composé de dix personnes agées de 60 à 78 ans, et d'un jeune homme de 24 ans.
L'encadrement est assuré par Romuald et Mathieu (accompagnateur moyenne montagne stagiaire).
 
10 septembre 2007
 
Lundi matin, la semaine débute par la visite guidée du musée de la Grande Chartreuse, à la Correrie. Rien de tel pour s’imprégner de cet ordre qui a tant influencé le massif et au-delà. 
Dans l’après midi, départ du même parking de la Correrie. Direction le monastère de la Grande Chartreuse. La réalité dépasse la maquette présentée le matin au musée. Nous progressons sur le chemin forestier nettement plus pentu en direction de la chapelle Notre Dame de Casalibus. Nous passons à côté du « réservoir ». Coup de chance, exceptionnellement la chapelle est ouverte. Quelques photos puis le site historique du monastère. Là où St Bruno avait décidé de construire, en 1084, ses premières cellules (des cabanes de bois) détruites par une avalanche un peu plus tard. Une belle chapelle y a été érigée en souvenir.
 
Le chemin se fait encore plus pentu jusqu’au pied de l’alpage, sous le col de la Ruchère. Des ruines d’un ancien habert, un troupeau de vaches, des moutons…. Un dernier effort avant de redescendre sur le habert de Billon. Deux beaux bâtiments : la grange pour les bêtes et le foin, et le bâtiment du berger séparés l’un de l’autre (la spécificité de ce massif).
 
Un tracteur forestier débarde des billes de bois dans un vacarme assourdissant. La descente est plus douce par la route forestière jusqu’au parking.
IMG-5298.JPG  (Dans l’alpage sous le col de la Ruchère)
  
11 septembre 2007
 
Départ du parking de la fromagerie au pied de l’alpage. Un vent glacial nous accueille à la sortie des véhicules. Les brumes filent au dessus des falaises. Une petite sente nous permet de longer l’alpage. Une première chute, heureusement sans gravité, à cause du rocher humide et patiné. Avant de redescendre dans la combe, une première femelle chamois et son cabris. Puis une belle harde, constituée d’une dizaine d’individus. En contre bas de notre position, ils ne sont pas dérangés par notre présence et se laissent observer tranquillement à la jumelle. Plus haut deux marmottes au dessus de leur terrier.
 
Au bout de l’alpage encore une belle harde. Encore un peu de chance, les brumes se dissipent et laissent entrevoir le monastère au fond de son vallon, la Correrie, le habert de Billon… Un dernier effort à travers la cheminée et sort enfin au pied de la croix du Charmant Som (1870m). La descente est une formalité. Tranquillement à travers l’alpage. C’est à l’abri du vent que nous prenons notre repas, superbe vue sur St Hugues, et les montagnes environnantes (Lances de Malissart, Dent de Crolles, Chamechaude…).
 
 IMG-5304.JPG
(Sous la cheminée du Charmant Som)
 
12 septembre 2007
 
Temps magnifique pour cette randonnée sur un alpage de la réserve des Hauts de Chartreuse. Le point de départ est situé au bout de la piste forestière située au dessus du hameau « les prés » commune de St Marie du Mont. Un panneau d’information nous indique que la randonnée se déroule dans un site protégé et indique la réglementation en vigueur.
 
La montée est progressive jusqu’au col de l’alpe et la croix un peu plus loin (1821m). Une présentation des bornes frontières présentent sur l’alpage et de l’histoire est donnée au groupe (http://lescheminsdelanature.over-blog.fr/article-12382670.html).
 
Une fois sur l’alpage nous avons une superbe vue : d’un côté le Granier, de l’autre le col de Bellefont et au fond la Dent de Crolles. Nous pique-niquons à l’abri du vent, puis avec une partie du groupe nous descendons jusqu’au « Pas de l’Echelle » (bornage sur roche gravée) en passant par le « chalet de l’alpe ». Le lapiaz est bien ciselé et il faut être prudent.
 
Puis nous remontons l’arête qui domine le vallon de Pratcel, faille de décrochement lors du soulèvement des hauts plateaux (http://lescheminsdelanature.over-blog.fr/article-10086057.html). 
 
Nous récupérons les autres membres du groupe au col de l’Alpe. Fernand nous fait découvrir les jolies aquarelles réalisées dans l’après-midi et les jours précédents.
   
13 septembre 2007
 
Toujours un temps magnifique. Départ depuis le foyer de fond du Sappey en Chartreuse. Le GR longe le parc accrobranche, puis tire sur les pistes de ski. La montée est raide, et il faut s’armer de courage. Heureusement la pente devient un peu plus douce et nous permet de nous reposer avant l’ascension finale.
 
Nous sommes au ras de la falaise et c’est en sous bois que nous marchons pour atteindre les anciennes batteries. Nous distinguons le fort du Bourcet, juste en dessous de nous.
 
Nous pénétrons dans le fort ouvert. Une très belle restauration de cet édifice avec des photos et des explications intéressantes sur cet ouvrage militaire.
 
Nous allons prendre notre pique-nique sur l’arête « du Rocher du Bret ». Une bâtisse y est encore présente, le point de vue somptueux.
 
La descente par le petit sentier (en bordure de route) est agréable.

IMG-5321.JPG  (Le fort St Eynard)
 
14 septembre 2007
 
La météo est encore de la partie pour cette nouvelle journée. Après avoir laissé une voiture à proximité de la coopérative laitière des Entremonts, c’est du Col du Granier que nous débutons la randonnée. Un joli chemin carrossable nous mène jusqu’aux « granges de Joigny » : de jolies prairies de fauches, une bergerie avec son troupeau de chèvres et de moutons.

IMG-5326.JPG(Les prairies de Joigny)
 
Ensuite le sentier serpente à travers la forêt jusqu’au hameau « Les grands Carroz ». Deux jolis greniers y sont visibles.
 
Nous empruntons ensuite la route (peu fréquentée) jusqu’au «les Girouds» puis «les Bruns». Après une belle ascension diificile, nous pique-niquons dans une prairie. Vue sur la station du Granier, sur la grotte de « la Balme à Collomb » (lieu de découverte d’ossements d’ours des cavernes), le Pinet…
 
Après le repas (et l’Episcopal), une dernière montée puis nous arrivons tranquillement à la station du Désert. Le GR nous fait croiser un serpent en pleine séance de farniente !!! 

                                                                                   15 septembre 2007
 
La journée est consacrée à la visite de la distillerie de la Grande Chartreuse à Voiron dans la matinée. Puis dans l'après midi une petite balade sur le magnifique site du cirque de St Même est organisée pour finir en beauté cette belle semaine.
Partager cet article
Repost0

Accueil