Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

10 novembre 2021 3 10 /11 /novembre /2021 18:33

Dormillouse un lieu préservé au coeur du Parc national des Écrins

Dans la vallée de Freissinières, se niche le petit hameau de Dormillouse.

Seul hameau habité du Parc national des Écrins, Dormillouse se rejoint à pied par un petit sentier aménagé en à peine une heure de marche en été. Plusieurs cascades impressionnantes se succèdent avant d’arriver au lieu nommé.

En hiver, nous vous conseillons de vous faire accompagner par un accompagnateur en moyenne montagne. L'accès se fait depuis le milieu de la vallée de Fressinières et vous serez amenés à traverser des zones avalancheuses.

Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Caractéristiques de Dormillouse
  • Aucune route ne permet l'accès avec un véhicule.

  • C'est le hameau le plus élevé de la vallée.

  • C'est la seule zone construite dans la zone du Coeur du Parc National des Ecrins.

Lorsque Dormillouse "vivait", il était souvent identifié à un village car il possédait son école, son temple (tous étaient de religion protestante), et son propre état civil.

L'altitude est le premier facteur de la rigueur de ce lieu (1700 à 1850m). Sa position sur l'adret (au sud) permet un ensoleillement de minimum 4h en hiver et 11h en été. Le village est construit sous des crêtes et plus particulièrement sous le rebord d'un plateau appelé les Clots (500m au dessus) ce qui le protège des avalanches. Cet emplacement a assuré, au cours de l'histoire, une protection naturelle à ses habitants.

(Source : https://www.paysdesecrins.com/)

Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin
Dormillouse et le Clot de Chichin

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 15:45
Le col d'Arsine (2340m)

Au programme du jour, une belle randonnée aux pieds des glaciers d'Arsine, du Casset, pour ne citer qu'eux. A la découverte de leurs eaux de fonte qui serpentent plus haut dans les alpages.

 

Au départ du village, le Casset, le décor est déjà somptueux. L'aiguillette du Lauzet derrière nous, et les 3000m face à nous (Montagne des Agneaux, Pic de Neige Cordier...), les glaciers, leurs moraines ...

Le col d'Arsine (2340m)
Le col d'Arsine (2340m)

Le départ est tranquille. Une belle piste prend doucement de la hauteur, avant de laisser place cette fois à une sentier bien pllus raide ! Les mollets s'échauffent et c'est juste avant le lac de la Douche que nous ferons une belle pause.

 

Mais quelle belle couleur ce lac, un vert blanc laiteux atypique même si la raide montée en « S » juste au dessus, attire notre regard !

Le col d'Arsine (2340m)
Le col d'Arsine (2340m)
Le col d'Arsine (2340m)

Nous entrons désormais dans le parc national des Ecrins. La signalétique est bien en place.

 

Nous montons tranquillement chacun à son rythme comme il se doit et finalement cette partie se fait bien. Nous sortons sur l'alpage. Les eaux des glaciers méandrent ici, toujours avec des couleurs atypiques. Ces couleurs proviennent des « farines » minérales que les glaciers ont charrié lors de leur long travail d'érosion.

Le col d'Arsine (2340m)
Le col d'Arsine (2340m)
Le col d'Arsine (2340m)
Le col d'Arsine (2340m)

C'est le but de la journée, pour quelques uns et avec les autres nous poursuivons en aller-retour jusqu'au col d'Arsine. Au col, malgré quelques gros nuages, la Meije se dévoile. Nous ne voyons pas les lacs du glacier d'Arsine, bien cachés derrière la moraine.

Le col d'Arsine (2340m)
Le col d'Arsine (2340m)

Il est temps de redescendre pour retrouver les membres du groupe plus bas. Dans l'herbe bien grasse, nous pique-niquons tranquillement, bercés par le cliquetis apaisant de l'eau qui serpente dans cet alpage, juste à nos pieds.

 

Le retour se fait par le même chemin. Certains découvrirons la raideur de la pente dans sa version descente ! Comme quoi l'effort et tout aussi présent dans la descente que dans la montée.

 

Une dernière petite visite du moulin du Casset, encore ouvert à cette période et c'est la fin de cette belle journée.

 

 

Partager cet article
Repost0

Accueil