Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

11 juillet 2019 4 11 /07 /juillet /2019 08:04

Après être redescendus du hameau de Bousieyas, et avoir pris le temps de prendre un petit café à St Sauveur, nous voilà au départ d'une petite rando dans le vallon de la Mollières.

Le ciel s'est enfin découvert. Il est déjà 10h15, et je sais déjà que nous ne pourrons pas aller jusqu'au hameau, tant pis.

Nous traversons la Tinée pour remonter la piste le long du torrent.

Vallon de Mollières (1ère partie)

Sur le sentier, rencontre avec une couleuvre d'Esculape.

Vallon de Mollières (1ère partie)

Nous passons devant la micro centrale électrique et poursuivons jusqu'à sa prise d'eau, à la balise 260.

Au delà la piste laisse place à un sentier, mais pour nous ce sera le terme de cette rando.

Nous profiterons pendant une bonne heure de la fraicheur du torrent et du calme des lieux avant de redescendre par le même itinéraire.

Vallon de Mollières (1ère partie)
Partager cet article
Repost0
8 juillet 2019 1 08 /07 /juillet /2019 17:36

Traditionnellement (pour la 3ième année), j'organise un week-end rando pour les familles. Cette année ce fut difficile de réunir autant de monde que l'année passée, et c'est même au dernier moment que Pascale, Roland, Albane et Eva se sont rendus disponibles. Avec Viviana et moi nous sommes donc 6.

15 jours avant la date, tous les refuges sont complets ! Nous sommes sur liste d'attente et après une petite hésitation à propos d'un éventuel bivouac, une disponibilité de dernière minute c'est offerte à nous au Gîte Communal de Bousieyas.

Tête de Vinaigre (2 394m)

Nous voilà donc partis pour 2 bonnes heures de route depuis le littoral pour atteindre ce petit hameau perché sous le col de la Bonette Restefond (plus haute route d'Europe).

Nous stationnons sous le hameau, le temps est splendide. Objectif du jour : le fort militaire construit à 2394m, que l'on aperçoit depuis le parking, mais que je me garde bien de dire aux filles !

Le panneau indique 1h30 pour le col de la Colombière. Il s'agit d'une piste forestière, qui monte régulièrement à travers le mélézin. Un beau gypaète nous survole.

Tête de Vinaigre (2 394m)
Tête de Vinaigre (2 394m)
Tête de Vinaigre (2 394m)
Tête de Vinaigre (2 394m)

Au col, les troupes sont bien moins motivées !

En plus, le sentier est très raide. Et même avec le fort en point de mire, les filles préfèrent pique-niquer dans les pelouses bien vertes juste au dessus du col.

 

Tête de Vinaigre (2 394m)

Nous poursuivons en aller retour avec Roland, jusqu'au ruine du fort.

Construit vers1875, le point d'appui de Las Planas (son autre nom), n'avait pour mission que l'observation et la surveillance de la haute vallée de la Tinée, et plus particulièrement les débouchés du col de Fer sur la frontière.

Tête de Vinaigre (2 394m)
Tête de Vinaigre (2 394m)
Tête de Vinaigre (2 394m)
Tête de Vinaigre (2 394m)

Nous redescendons retrouver les filles pour prendre notre repas.

Au retour, les filles se rafraichissent longuement dans le torrent "Le Rio".

Tête de Vinaigre (2 394m)
Tête de Vinaigre (2 394m)

Plus loin, le berger, a confiné pour la nuit, son troupeau de brebis, et de chèvres. Il nous explique que la traite des chèvres ne va pas tarder c'est la raison pour laquelle les pis sont gorgés de lait.

Pour nous c'est la fin de cette première journée, avec environ 530m+ pour 12,5kms c'est une belle sortie qui offre de jolis point de vue.

La demi pension au gite communal de Bousieyas est exceptionnelle. Le couple qui tient ce petit gite de 16 couchages, est aux petits soins pour le randonneur.

Nous observons à la longue vue le gypaète qui niche dans les falaises sous lesquelles nous sommes passés. Le petit gypaéton aurait pris son envol depuis peu, mais nous ne voyons que l'un des deux parents. Avec 2m70 d'envergure ce mangeur d'os ne passe pas inaperçu !

Nous nous installons dans le dortoir, avec 5 autres randonneurs qui poursuivent leur GR5 vers Menton. Super ambiance.

 

Tête de Vinaigre (2 394m)

Le repas du soir, pris sur la terrasse, est un festin. Des produits locaux, cuisinés sur place, franchement ça vaut le détour !

Le lendemain matin, c'est douche froide après le bon petit déjeuner. Le déluge s'abat et la température est bien descendue : 12° ! Les prévisions ne sont pas optimistes avant 10h30/11h00 !

Nous devons donc nous résigner à quitter ce joli secteur, nous n'irons pas tutoyer les cimes et la frontière italienne aujourd'hui. Ce n'est que partie remise.

Tête de Vinaigre (2 394m)

Nous descendons la vallée jusqu'à St Sauveur pour une autre randonnée, dans le vallon de Mollières.

 

Partager cet article
Repost0

Accueil