Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 07:34


Alors que d'autres vont à l'église en ce dimanche de Pâques, nous partons pour les cloches de Barles !

Le temps est plus qu'incertain mais l'envie de découvrir de nouveau paysage est toujours plus motivant. Depuis le hameau "le Forest", l'ascension est assez régulière sur une piste pas trop marquée. Les cloches ont été légèrement saupoudrées de neige durant la nuit et cela tranche avec le vert de l'alpage que nous traversons.

Juste en dessous de la cabane de Jasset, Mick nous fait remarquer une belle harde de mouflons (au moins 14). Nous les observons à la jumelle quelques temps avant de reprendre notre chemin. Bien que nous sommes assez loin d'eux, ils nous observent jusqu'à ce que nous disparissions.


Le Jasset est une belle cabane. La partie basse, ouverte, est petite mais peut offrir un bel abri en cas de mauvais temps.


Après réflexion, nous décidons de ne pas aller sur les cloches beaucoup trop enneigées, mais de monter sur le col de baran. Le col est venté comme souvent et nous découvrons en dessous la cabane des Prés. Celle-ci est aussi ouverte. Une "algeco" de chantier sous un hautvent est fermé à clé. La cabane est ouverte. des abreuvoirs, des niches pour chiens, des enclos ... révèlent une utilisation pastorale du lieu encore bien d'actualités.


Par une raide arête nous parvenons à la crête de Chine puis plus péiblement, par névés successifs jusqu'au sommet côté 1952 m. Le mauvais temps menace ! Nos guêtres ne sont pas toujours d'un grand recours dans cette neige de printemps très humide. C'est parfois à mi-cuisses que nous nous enfonçons.


En cheminant par les arêtes plus dégagées nous arrivons rapidement à la bergerie de Chine, juste à côté d'une forêt de mélèze. La cabane est fermée mais la bergerie est ouverte. C'est à l'intérieur, à l'abri du vent que nous déjeunons.


Après le repas nous reprenons la randonnée sur la crête de la barre de Chine. Nous entendons le chant très caractéristique d'un tétras plus bas dans les mélèzes. Un peu plus loin dérangé par notre présence, il s'envole parader plus loin.

Depuis le belvédère de cette barre, nous remarquons de nouveau une harde juste au dessus du hameau où nous avons laissé notre voiture. Il s'agit probablement de mouflons bien que nous n'ayant pas sorti les jumelles pour le confirmer.

Finalement, les gros nuages menaçant auront eu pitié de nous. C'est ainsi que ce termine cette 1ère randonnée de la semaine.


Bilan : Une très belle randonnée en alpages. Environ 880 m de dénivellé pour 10.5 kms linéaires.
 

Partager cet article
Repost0

Accueil