Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

Du 08 au 15 avril

Séjour à Cervières (05)

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 13:12
LE RELIEF DANS LA RESERVE DES HAUTS DE CHARTREUSE
 
Le massif de la Chartreuse est un massif essentiellement sédimentaire.
 
   Ere secondaire (entre -225 millions d'années et -65 millions d'années) : des mers plus ou moins profondes recouvraient la Pangée (continent unique de la fin du Primaire). Dans ces eaux, les fossiles des organismes marins de l'époque (bivalves, polypiers...) se sont accumulés dans le fond, sur plusieurs couches (ou strates) différentes suivant leur nature (calcaire, argile..).
 
   Ere tertiaire (entre -65 millions d'années et -2 millions d'années) : soulèvement des Alpes. Les couches sédimentaires se plissent en anticlinaux (points hauts) et synclinaux (points bas).

 

    
   Lors de ce soulèvement, dans la réserve des Hauts de Chartreuse, certains blocs ont glissé les uns par rapport aux autres.
 
   Ces glissements ont créé trois grandes failles (dites failles de décrochement) : l'Alpette, l'Alpe et Bellefond.
 
La réserve est découpée en quatre parties distinctes (quatre alpages encore utilisés de nos jours) : le Granier, l'Alpette, l'Aulp du Seuil, et la Dent de Crolles.
  
 
   Ere quaternaire (depuis -2 millions d'années) : érosion importante. Les points hauts deviennent les points bas. Les sommets d'aujourd'hui (Granier, Dent de Crolles...) sont les cols d'hier. Ce phénomène est appelé les synclinaux hauts perchés.
 
 
Je recommande le site ci-dessous (extrêmement précis)
 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Accueil