Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 14:04

  IMGP7041

 

Cette sortie dans le massif des Bauges est l'occasion de randonner avec les jeunes (Etienne et Dylan) et Fab. C'est en quelque sorte une petite répétition avant notre semaine prévue le mois prochain dans la vallée de la Clarée.

 

Cela permet à tous de « se tester », de vérifier son matériel, son équipement … Nous donnons rendez-vous à Aillon le Jeune, puis montons sur la station du Margériaz.

 

Nous stationnons sur le parking juste sous la station. Fred est le 1er de nous tous à être équipé ! En effet, les raquettes ont été oubliées ! A ce moment là, il comprend que pour lui cela va être dur de progresser …. et d'échapper à nos commentaires toute la journée !

 

Nous empruntons la route damée qui mène à la place à Baban. C'est à partir de là que la pente devient plus soutenue. Le sentier est relativement bien damé (heureusement car il y a très peu de marquage) et nous prenons doucement de la hauteur.

 

Nous faisons une 1ère pause afin d'observer un cône à la forme particulière. C'est en fait un écureuil qui l'a épluché partiellement afin de se nourrir des graines qu'il enfermait. Cela permet d'ailleurs de parler de la dissémination des graines : par le vent quand elles sont ailées, ou par la gravité (leur poids) pour d'autres.

 

Plus loin des traces dans un tronc mort trahissent la présence d'un pic. La végétation est moins dense, et nous pouvons admirer le Mont Colombier gravi en 2009 (le temps passe!). Nous faisons une pause fruits secs. Les jeunes marchent bien. Il fait déjà très chaud, la neige se transforme déjà un peu et Fred galère … comme prévu !

 

Cette fois nous sortons sur le plateau. Il y a des traces partout ou presque. Un dernier effort et nous parvenons à la crête. Nous la suivons en direction du Mont Margeriaz.

 

Quelques panneaux nous mettent en garde : le sentier chemine en bordure de falaise, il faut être prudent. Il y a maintenant bien plus de monde. Nous trouvons néanmoins une place pour le repas du midi.

 

Mais juste avant de casser la croute, et après avoir observé (de loin) un chamois sous les barres, nous nous essayons à la recherche ARVA. Les jeunes apprécient l'exercice (ludique) de la recherche d'un appareil caché sous la neige.

 

Margeriaz (2)Margeriaz (1)


L'apéro et le repas sont pris sur une bande herbeuse déneigée. Vue garantie sur la Chartreuse, et Belledonne.

 

Au moment de repartir, nous constatons que le manteau neigeux a sérieusement évolué : Fred s'enfonce jusqu'aux genoux, et Pierrette, avec ses raquettes tombe dans ce trou alors que nous observions une doline !

 

Même si cela va être dur pour lui, Fred décide de ne pas descendre avec le télésiège. Nous décidons de reprendre la crête puis de tirer sur le sentier longeant le téléski.

 

Arrivés en sous-bois, la neige est plus dure et Fred galère moins. Nous longeons deux gouffres que l'on nomme tanne dans ce massif (le gouffre de la tanne aux cochons est actuellement le plus profond de Savoie, -825m de profondeur et 18 kms de galeries). Et puis nous retrouvons la route sous la place à Baban.

 

Fin de cette belle journée, 460M de dénivelé positif. Vivement notre semaine à Névache.

 

 

 

Ce qu'en a retenu Dylan (9 ans) :


« Le début de la randonnée est drôle car Môssieur Fred ici présent a oublié sa paire de raquettes ...

Nous avons commencé à marcher[...] Après quelques heures de marche, nous sommes  arrivés aux pistes de ski. Avant de manger  papa, nous a montré comment marche les ARVA Appareil Recherche Victime(s) Avalanche ...

Après nous avons mangé mais il y a eu un petit problème quand Etienne a donné a manger à des oiseaux.

Les oiseaux ont fait leurs besoins  sur Jean Claude. Après manger nous sommes repartis pour rentrer à la maison . »

Partager cet article
Repost0

commentaires

Accueil