Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 16:45
Sommet Bucher (2 254m)

Pour cette dernière randonnnée de notre semaine queyrassienne, nous partons de Molines avec pour objectif le « Sommet Bucher », caractéristique du secteur en raison de l'implantation d'une énorme antenne à son sommet.

 

Après avoir stationné les voitures sur le bord de la route, nous descendons et traversons le torrent de l'Aigue Blanche. Finalement nous avons fait « le pari » de partir sans les raquettes.

Sommet Bucher (2 254m)

Dans la première partie de l'ascension, il n'y a pas de neige. Le sentier monte doucement, sauf sur un petit passage ou c'est bien raide. D'ailleurs les chasseurs du secteur laissant à disposition une table de pique-nique nous en profitons pour recharger le physique avec les derniers fruits secs de la semaine.

Sommet Bucher (2 254m)
Sommet Bucher (2 254m)
Sommet Bucher (2 254m)

Le sentier est jalonné de panneaux d'informations sur la faune, la flore … du secteur. Plus nous montons et plus il y a de neige, étonnant ?!

Sommet Bucher (2 254m)

Nous sortons enfin dans la jolie clairière où est implantée la cabane du « Clot Henry ». Des cabanes, refuges nous en avons vus mais celle là est particulièrement bien entretenue. Il y a de la vaisselle, une belle réserve de bois … vraiment tout pour passer de bons moments.

Sommet Bucher (2 254m)
Sommet Bucher (2 254m)

N'ayant pas les raquettes, nous partons directement vers le col des « Prés de Fromage » sans passer par la chapelle de St Simon … encore une raison pour revenir ?

Sommet Bucher (2 254m)
Sommet Bucher (2 254m)
Sommet Bucher (2 254m)
Sommet Bucher (2 254m)

Comme souvent c'est venté. Nous passons par le sommet côté 2226m avant de réaliser que le Sommet Bucher est à côté. Il y a pas mal de neige et ce n'est pas évident de suivre le sentier.

Sommet Bucher (2 254m)
Sommet Bucher (2 254m)

Pendant la deuxième guerre mondiale, une invasion par le Queyras a été envisagée. Mais ici les français n'ont pas construit des grands forts contrairement à ce que l'on a pu voir du côté de Briançon ou de Barcelonnette. Face au débouché du col d'Agnel, sur ce secteur sont encore visibles des tranchées (un peu recouvertes de neige en cette période) et des bunkers.

Sommet Bucher (2 254m)
Sommet Bucher (2 254m)

Le bâtiment au sommet Bucher est fermé, et malgré la jolie vue et les deux tables d'orientation, le vent nous oblige à trouver un endroit bien plus agréable pour le repas du midi.

Sommet Bucher (2 254m)

Le bâtiment militaire plus bas, au nord est lui aussi fermé. Ce devait être l'ancien casernement des troupes qui tenaient le sommet. Nous brassons un peu dans la neige et nous décidons de ne pas descendre de trop et de revenir par la piste en courbe de niveau. C'est sur le bord de cette piste que nous trouvons un endroit déneigé. Idéal pour notre pause.

Sommet Bucher (2 254m)

Tellement bien qu'après le café on s'endormirait presque, n'est ce pas Mick et Jean ?

Sommet Bucher (2 254m)

Le retour est rapide. Nous passons devant un nouveau bunker. Sur le bord de la piste des taches de sang, des poils de chamois, des traces de chien ou de loup ?

Sommet Bucher (2 254m)

Après avoir ramassé quelques jeunes fleurs de mélèzes pour la liqueur de Sèb nous retrouvons les véhicules.

Sommet Bucher (2 254m)
Sommet Bucher (2 254m)

C'est déjà la fin de cette belle semaine. Le Queyras nous a quand même donné bien envie de revenir ! Rendez-vous l'année prochaine ?

Partager cet article
Repost0
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 17:18
Le Col d'Urine (2 525 m)

Ce matin le ciel est bien dégagé, nous avons tous hâte de voir si la chute de neige d'hier a été importante ou pas.

 

Au programme du jour, un col dans le secteur de Valpréveyre ! C'est le point culminant de notre semaine et après réflexion j'ai décidé d'emmener le groupe au Col d'Urine.

 

Après notre crochet quotidien à Abriès pour le pain nous remontons sur Le Roux et sommes surpris de voir la route pour Valpréveyre fermée à la circulation. La barrière vient tout juste d'être baissée comme l'attestent les traces dans la neige fraiche. Cela va rallonger un peu … tant pis.

 

Cela permet de se chauffer avant l'ascension, on cherche un point positif surtout quand nous voyons le nombre de véhicules qui roulent finalement sur cette route. Nous sommes trop disciplinés !

Le Col d'Urine (2 525 m)
Le Col d'Urine (2 525 m)
Le Col d'Urine (2 525 m)
Le Col d'Urine (2 525 m)

Le hameau de Valpréveyre est là, à peine recouvert de la fine pellicule de neige de la veille. Il y a du monde pour la rando, essentiellement des skieurs d'ailleurs. Il faut dire que le secteur s'y prète au point même qu'il y a une piste qui a été créée de ce côté là et accessible depuis le haut du domaine skiable d'Abriès. L'hiver une navette ramène alors les skieurs sur la station.

Le Col d'Urine (2 525 m)
Le Col d'Urine (2 525 m)

Nous remontons à travers la forêt le torrent d'Urine et trop occupé à suivre les skieurs je rate l'intersection juste après la passerelle. Quand je m'en rends compte il est un peu tard ! C'est la grosse galère pour sortir du lit du torrent ! Bon c'est l'occasion de reprendre des forces et d'avaler quelques fruits secs.

Le Col d'Urine (2 525 m)
Le Col d'Urine (2 525 m)

Le sentier est raide et légèrement en dévers pas top pour nous qui sommes en raquettes. En sortant du sous bois, l'alpage est là. Vaste espace, pentes moins soutenues …. et au fond le col. Il y a encore de la distance !

Le Col d'Urine (2 525 m)
Le Col d'Urine (2 525 m)
Le Col d'Urine (2 525 m)

Nous poursuivons nos efforts. Jean-Claude et Pierrette préfèrent s'arrêter là. C'est donc à 4 que nous finissons. C'est long et le col se dérobe à chaque mouvement de terrain. Cette fois nous y sommes : 2525m à l'altimètre. La borne frontière est invisible et le vent est glacial. Nous ne nous attardons pas.

Le Col d'Urine (2 525 m)
Le Col d'Urine (2 525 m)
Le Col d'Urine (2 525 m)

Le retour est plus rapide et nous nous retrouvons tous pour prendre le repas sur le seul endroit déneigé du secteur.

Le Col d'Urine (2 525 m)
Le Col d'Urine (2 525 m)

Le groupe de skieurs redescend déjà alors que nous finissons le pique-nique.

Pour le retour tout le monde est partant pour une variante par l'alpage, pour éviter de reprendre le même chemin. 

Le Col d'Urine (2 525 m)
Le Col d'Urine (2 525 m)
Le Col d'Urine (2 525 m)

Nous passons devant la bergerie sous roche et traçons en direction de la bergerie des pierres écrites. C'est une fois de plus somptueux.

Le Col d'Urine (2 525 m)
Le Col d'Urine (2 525 m)
Le Col d'Urine (2 525 m)

Cette cinquième randonnée a tenu toutes ses promesses et pour certains d'entre nous c'est la plus belle de la semaine.

Finalement par la variante du GR58, nous retrouvons les véhicules au hameau. Fin d'une superbe randonnée.

Partager cet article
Repost0

Accueil