Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

Du 08 au 15 avril

Séjour à Cervières (05)

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 14:49
Les crêtes du Cheiron

Après une nuit très ventée, limite tempétueuse, je rejoins à Sylvain et Sandrine à Pont du Loup. Les branches jonchent les routes, de nombreuses poubelles ont été renversées, il faut être prudent. Nous covoiturons et montons tranquillement vers Gréolières les Neiges. Des crêtes du Cheiron, le vent fait s'envoler des nuages de neige ! C'est le moment pour Sylvain de se rappeler qu'il a laissé son bonnet dans sa voiture ! Il a froid d'avance.

A 09 heures 00, nous sommes devant les caisses des remontées notre point de rendez vous. Il ne fait trop froid, mais le vent est déjà bien présent.

Nous dépassons un groupe de raquettistes tout juste descendus du car, et partons tranquillement raquettes attachées aux sacs.

Arrivés au plan des Baumettes, nous mettons nos raquettes pour remonter la combe jusqu'à la crête. Quel contraste ! La mer au loin, et le piedmont sans neige. La neige soulevée par le vent, nous cingle le visage. Nous trouvons une petite protection, pour boire le thé derrière le local technique des antennes de Jérusalem (1768m).

Les crêtes du Cheiron
Les crêtes du Cheiron

Nous poursuivons sur la crête en direction de l'ouest. Les remontées (téléskis) de la partie haute sont tous fermés en raison du violent vent. Nous sommes seuls au monde face aux éléments.

Les crêtes du Cheiron
Les crêtes du Cheiron
Les crêtes du Cheiron

Le vent sculpte la neige tel un artiste. Nous faisons une pause dans la cabane du perchman vide. Après réflexion, nous décidons de prendre le temps d'y manger même si il n'est que 11h30.

Nous prenons notre temps dans cet abri. Un couple en ski de randonnée arrive, nous salue derrière la vitre et repart vers la cime du Cheiron. Une dameuse travaille sur ce côté du domaine.

Nous repartons. Le vent souffle toujours mais un peu plus bas nous trouvons de quoi nous abriter afin de présenter le matériel de sécurité (Dva-pelle-sonde) à Sandrine. Le vent se calme et le soleil donne alors pleine puissance.

Sandrine et Sylvain font quelques recherches très satisfaisantes. Encore une fois c'est la pratique régulière qui permet de maitriser un peu plus son stress et qui permettra peut être un jour de sauver une vie.

Nous finissons tranquillement la journée, avec un parcours hors piste à travers la végétation.

Les crêtes du Cheiron
Les crêtes du Cheiron
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 07:37
Piémont du Cheiron (vallons de Vespluis et du Taillet)

La boucle du jour relie St Pons (petit hameau de la commune de Gréolières) au village de Coursegoules, Il y a peu (ou pas) de place au hameau ce qui est la 1ère difficulté du jour ! De la fontaine du hameau suivre le sentier plein nord, Personnellement j'ai tiré jusqu'au collet de Gillibert afin de récupérer le chemin en piémont. Le Cheiron, ces pylônes caractéristiques !, est juste au dessus de moi. Pas de sentier tracé pour y accéder par ici, mais cela doit passer en mode « sanglier » !

Piémont du Cheiron (vallons de Vespluis et du Taillet)

Un imposant troupeau de bovins profite encore de la douceur de cette fin décembre. J'essaye de ne pas trop déranger... pas trop envie de me faire charger ! Ces animaux entretiennent les parcelles en restanques, évitent en enfrichement trop rapide, et maintiennent ce paysage agro-pastoral ancestral.

Piémont du Cheiron (vallons de Vespluis et du Taillet)

Plus loin c'est une harde de 6 biches que je peux admirer. Faute de jumelles, l'observation est assez courte ! Je parviens à une zone boisée de chênes sous une bergerie partiellement en ruine.

Piémont du Cheiron (vallons de Vespluis et du Taillet)

Je parviens rapidement sous le col de Coursegoules. Il est temps de changer de bassin versant. Le village à mes pieds et la mer au loin, pas un bruit, la carte postale est belle. J'en profite pour boire un thé et manger quelques fruits. Un sportif monte d'un pas alerte et vif vers le col.

Piémont du Cheiron (vallons de Vespluis et du Taillet)

A la chapelle je croise 4 randonneurs. Construite au 13ème siècle, la chapelle St Michel, classée est considérée comme un joyau de l'art roman en Provence orientale.

Piémont du Cheiron (vallons de Vespluis et du Taillet)

Je parviens à Coursegoules, joli village perché de l'arrière pays, caractéristique avec ses maisons entourées autour de l'église. Un joli campanile en fer forgé trône sur cet édifice. Sous le village un ancien moulin a été reconverti en résidence.

Le retour offre un paysage bien différent. Des dolines, vallons, creusés par les pluies torrentielles. Le soleil ne parvient pas toujours dans le fond du vallon du Taillet, et la gelée blanche est encore bien présente à midi.

Le sentier de retour ne présente aucune difficulté, il est bien tracé, et ramène tranquillement sur St Pons, permettant d'admirer le Haut Loup, encadré par les villages de Gréolières et de Cipières.

Partager cet article
Repost0

Accueil