Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

Du 08 au 15 avril

Séjour à Cervières (05)

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

29 septembre 2007 6 29 /09 /septembre /2007 21:18

IMG-5334.JPG

(Le Grand Veymont - 2341m) 

Ce 29 septembre 2007, c'est vers 08 heures 30 que nous arrivons à Gresse en Vercors. Il y a Fred, Pierrette, Jean-Claude, Mathieu et moi.
Déjà quelques voitures sur le parking. Le Grand Veymont se dresse devant nous, majestueux. Les précipitations de ces derniers jours l'ont recouvert d'une belle couche de neige et il se détache bien dans le ciel bleu où quelques nuages blancs s'étirent lentement.
Nous entamons la randonnée avec les braiments d'un ane de Provence. La cloche autour du cou, il semble être le protecteur d'un troupeau de moutons parqués dans un enclos. 

Le sol est encore gelé de la nuit. Mais le ciel d'un bleu azur laisse présager d'une belle journée.

Nous marchons d'un bon pas et prenons notre rythme. Le sentier se fait tout de suite plus raide à travers le sous bois. Nous arrivons rapidement au lieu dit "sous le Pas de la Ville" (1700m). 

La neige est de plus en plus présente. Les derniers deux cents mètres sont pénibles, il faut faire la trace dans environ 30 cm de neige fraiche ! Arrivés au "Pas de la Ville" (1925m), le vent est saisissant. 
D'énormes congères, formées par le vent, nous obligent à prendre la sage décision de rebrousser chemin. Le Grand Veymont se sera pour un autre jour !!

Nous redescendons côté Gresse, et nous nous dirigeons plein Nord pour récupérer le chemin "balcon est". Le ciel s'assombri sérieusement. La météo avait pourtant annoncé une belle journée !!!

Le sentier passe au dessus des téléskis de la station. Un peu plus loin des traces de sang !!! Un chasseur est passé par là. Les nombreuses traces présentes dans la neige révèlent la présence d'ongulés. Plus loin une petite harde de 04 chamois, nous observe depuis un point haut.

Nous redescendons mangé à l'abri du vent, adossé à une cabane (de berger ?) malheureusement fermée. 

Puis, la descente est rapide à travers les pistes de ski de Gresse. Belle boucle, le soleil repointe le bout de son nez, il fait plus chaud.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Accueil