Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

Du 08 au 15 avril

Séjour à Cervières (05)

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 20:13

   pravouta-012.jpg
La météo était pessimiste et c'est après une longue consultation des cartes, que j'ai proposé de rester sur le massif de Chartreuse, et de randonner du côté du habert de Pravouta.

Le rendez-vous est pris pour 08 heures, ce lundi de Pâques. Il y a Séb, Jean-Claude, Pierrette, Mick et moi.

Il neige mais la route entre St Laurent du Pont et St Hugues est relativement bien dégagée. Nous chaussons les raquettes au dessus du hameau de Brévardière, sous La Perelle.

Nous privilégions le sentier (balisé raquettes) plutôt que la route du col du coq. Ce petit sentier est raide. Nous rattrapons plus haute la route que nous traversons pour progresser en sous bois. Nous resortons sur la route et empruntons le joli sentier qui traverse la pessière et nous fait déboucher aux pieds des téléskis de feue la station du col du coq !

Il y a bien une trace d'un skieur mais il faut quand même brasser dans une profonde poudreuse. Les cuisses chauffent. Nous poursuivons sur la route avant de prendre la route forestière sur notre gauche avant le chalet. Séb se propose de faire la trace. C'est avec grand plaisir que je lui laisse ma place. (il me l'a vite rendue mais merci quand même Séb !!!)

pravouta-001.jpgA l'entrée de la forêt de l'Ocèpé, nous prenons sur notre droite, la belle pente défrichée aux allures de pistes de ski. Nous croisons d'ailleurs trois premiers skieurs à la descente.

Un peu plus haut au milieu de la prairie, un panneau indicateur : le habert de Pravouta : 20 minutes. Les conditions sont de plus en plus difficiles. Le brouillard, les bourasques de neige, le froid... et cette quantité de neige à brasser. Cette fois c'est Mick qui se colle à la trace. On utilise celles des skieurs même si ils ont fait peu de virages et tiré un peu trop droit dans la pente à notre goût !!!

Encore deux skieurs qui redescendent. Un coup d'oeil à l'alti : 1665 m. Le habert est côté 1605 m sur la carte. Dans cette purée de pois difficile de le voir. On cherche, on brasse et enfin on parvient à le retrouver. Un coup d'oeil derrière pour ne pas perdre Jean-Claude et Pierrette. Encore une petite descente et nous y sommes.

C'est apocalyptique ! Je vais quand même faire deux photos des aménagements au nord du habert en vue d'interdire la zone d'hivernage de tétras aux skieurs, randonneurs... avant de venir m'abriter.

pravouta-006.jpgDes piquets, une corde, un panneau matérialisent les limites de la zones. Nous sommes ici dans un ENS (propriété du Conseil Général de l'Isère) et un important effort d'information, d'explication dans le habert est présent. Le habert d'ailleurs restauré en 2006, et ouvert, propre et chaleureux .... au début car au bout d'une heure on commence à avoir sérieusement froid (malgré la poire et la crapaudine).

Il est temps de repartir. Toujours autant de neige à brasser. Nous prenons au ras de la forêt et il n'y a pas de trace... et bizarement personne ne se propose de me relayer !!! On croise deux couples de personnes âgées en ski de randonnée.

pravouta-013.jpgOn rattrape la piste forestière, on s'enfonce dans la forêt de l'Ocèpé sur quelques mêtres avant de prendre à gauche un petit sentier indiqué. A travers épicéas, sapins, ifs, fayards  ... chargés de neige, nous cheminons en lacets jusqu'à rattraper la route du col du coq.

Pour la suite, même sentier qu'à la montée pour redescendre à la voiture.

Bilan : Très belle randonnée. Très physique à cause des accumulations de neige, probablement plus de 60 cm vers le habert !!!

Partager cet article
Repost0

commentaires

Accueil