Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 12:30

Cela faisait assez (trop ?) longtemps que je n'avais proposé un sommet comme « objectif » d'une randonnée. Direction donc la partie nord du massif de Belledonne, pour l'ascension des Grands Moulins. Ce 18 octobre, nous devions être nombreux mais il y a eu quelques désistements de dernières minutes. Nous sommes quand même 5 : Jean-Claude, Pierrette, Mick, Laurent (qui n'était pas revenu depuis l'année dernière) et moi.

Le départ se situe sur le site de Val Pelouse. Ancienne station de ski, qui semble-t-il, serait la première station de France a avoir fermée, en 1985 ??

Difficile d'imaginer cette station, au bout de cette interminable route. Le site est depuis reconverti en aire pour parapentes et autres engins volants.

La progression se fait à l'ombre jusqu'au joli refuge de la Perrière.


Le sentier par la suite devient un peu plus pentu jusque sous le col de la Frêche. Puis la sente devient sérieusement plus raide. Une petite pause dans l'herbe jaunie de ce début d'automne. Quelques fruits secs avant de reprendre notre ascension.

Le sentier rattrape l'arête se qui nous permet alors d'avoir une belle vue côté Maurienne. Le lac de la Frêche juste en dessous, puis plus bas l'Arc qui coule paisiblement ... le long de l'autoroute.

La partie finale est constituée de gros blocs posés en équilibre les uns sur les autres. Mais voilà nous y sommes 2495m.


Il y a encore un petit névé. Il fait frais, mais abrités du vent nous prenons l'apéritif monté par Laurent : un vin rosé pétillant. Face au Mont Blanc, aux sommets enneigés de Belledonne, nous sommes tout simplement bien. Que dire de plus ??? Un couple arrive par la même voie que nous, un homme seul depuis le versant Nord. Il règne un calme divin. Laurent agrémente son vin d'une spécialité portugaise : la soubressane.

Après le café et la traditionnelle Chartreuse,  il nous faut reprendre nos sacs. La descente est physique et requiert de l'attention. Sans difficulté nous arrivons sous le col. Pour éviter de redescendre sur le refuge, et devoir remonter 180 m jusqu'au col de la Perrière, je décide couper à travers les hautes herbes, les aulnes, les pierriers...

Mon idée ne nous économise pas physiquement  autant que je le souhaitais !!! Mais cela nous permet de voir notre unique faune de la journée : un chamois et une poule tétras.

Nous parvenons enfin au col de la Perrière. Très belle vue sur l'autre versant. Des idées de randonnée surgissent dans ma tête en regardant le col de la Perche, la pointe de Rognier, les refuges, les alpages !!


L'arête sommitale est agréable mais les dénivelés accumulés commencent à se faire sentir. Nous croisons 4 parapentistes avant d'arriver sur ce qui nous semble être l'ancien poste de secours de Val-Pelouse.

Et c'est à travers une ancienne piste de ski que nous redescendons jusqu'au véhicule.

Bilan : Une belle journée, une sortie physique (environ 900m de dénivelé) mais sans difficulté technique. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Accueil