Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 18:35

Dimanche 25 janvier 2009, entre deux grosses perturbations, nous avons la chance de randonner sous un soleil radieux. Cette fois c'est à l'extrême Nord du massif de Belledonne, dans la chaine des Hurtières, que nous sommes.

Les routes sont verglacées. Péniblement Fred (sans pneu neige) et Séb nous amènent au point de départ.

 

Le but de cette randonnée est la découverte du fort de Montgilbert et de ses batteries. Il y a plusieurs chemins d'accès, pour découvrir cette zone, c'est de "Champ-Laurent" que nous partons.

 

C'est d'abord une piste forestière. Plus haut, nous chaussons les raquettes, car la neige est plus abondante, et c'est alors un sentier agréable que nous suivons à travers bois jusqu'à l'emplacement d'une 1ère batterie : Les Plachaux. Nous pouvons voir deux traverses mais la profondeur de neige n'encourage pas à aller voir de plus prêt les vestiges !


 

Plus loin nous reprenons une piste forestière. Il y a trop de neige pour aller du côté du fort. Nous tirons directement vers les batteries positionnées sur l'arête. Nous passons à proximité d'une tourbière (zone naturelle protégée). Un panneau indique qu'un parachutage de matériel pour la résistance a été réalisé en juin 1943 en ces lieux.

http://educ73.ac-grenoble.fr/nectar/nectar_enseignant/docs_pedas/chemins_memoire/combe_savoie/parachutage_montgilbert.pdf

 

Un petit détour vers la batterie de Tête lasse. Mais encore une fois trop de neige. Il est préférable d'aller directement à la batterie de Roche Brune reconvertie en refuge.


 

Le bâtiment offre une superbe vue sur la Chartreuse et le plateau des Huiles d'un côté et sur la chaîne de la Lauzière et le massif du Grand Arc de l'autre.



 

Nous prenons tranquillement notre repas dans la salle du haut. Comme depuis peu les réchauds sont tirés du sac pour chauffer les nouilles chinoises. Le café bu il nous faut quitter les lieux. Nous profitons des randonneurs qui viennent d'arriver pour faire la photo de groupe.


Le retour se fait sur l'arête en direction du col du « Petit Cucheron ». il fait chaud et la vue est superbe : la vallée de la Maurienne, les sommets blanchis de Belledonne, des Grandes Rousses... Les Aiguilles d'Arves facilement reconnaissables se détachent bien du ciel bleu azur.


 

Nous coupons à travers bois pour retrouver un chemin forestier dans une épaisse couche de neige. Fred galère un peu sans les bâtons. Un couple et des enfants nous voient sortir de nulle part !!

 

La descente est longue et tout le monde se demande si il ne va pas falloir remonter un peu un moment ou un autre. Ils n'ont pas tord. 170m de dénivelé positif ! Mais tout ceci, dans une bonne humeur même si la fatigue se fait sentir et ... en plein soleil.

 

Bilan : Une superbe randonnée, longue (12km700) mais avec un dénivelé régulier ( +800).

 

Pour plus d'information sur les fortifications, je ne saurais vous conseiller autre chose que le site ci-dessous qui est très détaillé avec photos, cartes ... :

http://www.savoie-fortifications.com/menu/menu.htm

Partager cet article
Repost0

commentaires

Accueil