Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 12:16

  P1080352

 

Pour ce 30 octobre 2010, j'ai  longtemps scruté les prévisions météorologiques. Mais jusqu'à la veille ces dernières sont plus ou moins optimistes suivant les sources ! Difficile de se décider.

 

Finalement, je prévois une boucle en Chartreuse. Décidément ce massif offre toujours un itinéraire inconnu. Dans la partie savoyarde, au dessus de St Cassin, nous partons pour une boucle depuis le hameau « la combe ».

 

IMGP4814

 

Il y a Jean-Claude, Pierrette, Mick, Séb, Sèv et moi. La 1ère partie n'est pas très plaisante car on emprunte une piste forestière pendant une bonne heure. L'avantage c'est que cela permet de se mettre en jambes doucement. Quelques gouttes nous obligent à sortir les ponchos. Mais on a vite chaud la dessous ! Surtout que la pluie tarde à tomber pour de bon , tant mieux, on hésite même à les enlever.

 

IMGP4817

 

Quand la piste rejoint la ligne à haute tension, nous découvrons de nombreuses cabanes forestières. Toutes fermées certaines offrent quand même un abri sous les haut-vents. La piste forestière carrossable devient plus ... "forestière" ! Séb et Jean-Claude ramassent quelques trompettes des morts.

 

Au « plan de bouc » la pluie devient plus menaçante. Je préfère abandonner l'idée de gravir le Corbeley. On va directement sur le col. La végétation change dans le versant sud (pins, églantiers, mélèzes) et il y a une belle vue sur St Thibault de Couz et le vallon où coule le ruisseau d'Hyère. Il y a encore pas mal de neige sur les prairies du col du planet.

 

On bascule de l'autre côté du col. Maintenant nous avons une vue sur la crête qui relie le Mont Péllat et la Pointe de la Gorgeat. Aucun chamois dans les sangles.

 

Nous cheminons au milieu d'une belle station de if. C'est l'occasion de voir un arille (la baie) de plus prêt. Plus loin du houx, lui aussi espèce dioïque : pied mâle ou femelle.

 

La sente est un peu moins tracée par ici. Le marquage jaune quasi absent, on peut suivre par moments, un marquage rose fluo !

 

On retrouve une piste et la cabane est là, ...ouverte ! Même si le temps a tourné un peu au beau c'est quand même plus sympa de manger à l'intérieur, assis et attablé.

 

Après le café direction le hameau de « les Huires », puis un dernier crapahut et nous retrouvons la voiture. Finalement le temps aura été assez favorable.

 

Tout cela nous a fait faire une belle boucle avec de belles vues sur les Bauges, Chambéry, et le lac du Bourget.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Accueil