Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 19:10

Samedi 14 novembre, il a beaucoup neigé toute cette semaine et il est difficile de connaître les hauteurs de neige sur les massifs. Je propose à Jean-Claude, Pierrette, Mick, Séb et Mélanie (une nouvelle recrue) une randonnée dans le massif de Belledonne. 

Ce massif ne se cantonne pas aux hauteurs de Grenoble et donc pour changer, nous allons randonner derrière (pour les Grenoblois), en partant depuis les hauteurs d’Allemond, sur les alpages à l’est du Grand Pic de Belledonne.
 

Certes, il y a un peu de route depuis la Chartreuse, mais nous débutons la randonnée vers 09 heures 00. Le temps est couvert mais la température est douce.
 

Le sentier monte progressivement à travers bois. On rattrape le GR549, et après une petite heure d’efforts on sort sur l’alpage devant la cabane de Chazeau. Cette jolie cabane nous accueille le temps d’une petite pause fruits secs, et thé chaud
.

 

A partir de là, la vue est beaucoup plus dégagée sur les crêtes de Belledonne et le domaine skiable des Grandes Rousses (Huez, Oz, Vaujany). La neige a recouvert un peu l’alpage. On dérange bien involontairement un oiseau (semble-t-il un lagopède) puis un chamois que l'on admire évoluer avec aisance dans ce milieu.

La couche de neige devient de plus en plus importante nous obligeant dans un 1er temps à mettre les guêtres puis au pas venté du Bessey les raquettes.
 

Le sentier n’est pas tracé. Le marquage du GR sur les rochers est partiellement visible. Les deux chalets de « Rif Premier » apparaissent au loin. Ils sont encore très loin et j’abandonne l’idée initiale de monter au lac de Belledonne pour tirer directement sur les chalets.

 

La progression est plus facile avec les raquettes aux pieds. En suivant plus ou moins la courbe de niveau, au dessus du GR, on parvient aux chalets. La neige tombée du toit s’est accumulée devant la 1ère porte qui s’ouvre sur l’extérieur. Les raquettes sont utilisées comme pelle et après quelques efforts on parvient à s’engouffrer tous les 6 à l’intérieur. 

Alors que dehors le vent souffle fort, on profite de la quiétude des lieux pour manger un bout. Les deux réchauds participent à l’élévation de température. La petite fenêtre offre une belle vue sur les Grands Rousses.
 

Après cette belle pause, nous reprenons notre chemin après s’être assuré que les portes étaient bien refermées. Nous avions pensé que le retour aurait été pénible tout du moins jusqu’au « pas du bessey », mais finalement non.  Ensuite on a pu couper à travers les pentes enneigées les « s » de montée pour déchausser les raquettes peu avant le « Chazeau » où nous avons fait une 2ème pause café/fruits secs/chocolat/gâteaux.
 

La descente dans le sous-bois est agréable car le terrain est très meuble.
 

Bilan : Une très belle sortie raquettes, un secteur que nous ne connaissions pas encore très bien et qui nous a laissé l’envie de revenir. Surtout pour voir le lac de Belledonne qui était au départ le but de cette randonnée.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Accueil