Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

Du 08 au 15 avril

Séjour à Cervières (05)

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 13:41
Le long du torrent du vallon

Cette fois nous partons avec les raquettes à neige mais surtout avec la ferme intention de les utiliser ! Après la halte traditionnelle à la boulangerie de Névache, nous nous stationnons à peine plus haut.

La randonnée du jour, nous amène à la découverte du vallon sans nom ! En fait nous allons remonter le torrent du vallon.

Le ciel est dégagé, et les 1ers rayons du soleil commencent à bien réchauffer l'atmosphère.

Le long du torrent du vallon

Dans la 1ère partie nous empruntons un sentier bien agréable. Arrivés sur le replat, nous randonnons à travers les plaques de neige de plus en plus présentes. Nous décidons enfin de mettre les raquettes. Les sacs s'en trouvent déjà allégés de quelques kg ! Le Vallon est immense, bien ouvert, surplombé de toutes ces crêtes bien enneigées.

Le vallon est fortement déconseillé l'hiver, car très avalancheux. C'est d'ailleurs une belle coulée que nous devons remonter. Pas pratique de marcher sur ces blocs, plus ou moins gros, de neige dure.

Le long du torrent du vallon
Le long du torrent du vallon

L'exercice semble difficile pour Jean-Claude, dont c'est la grande 1ère raquettes visées sanglées aux pieds. La chapelle St Michel est en vue. Un chamois est observé aux pieds des falaises, marchant dans la neige bien dure.

Le long du torrent du vallon

Finalement la chapelle n'est pas si proche que cela. Tout du moins, le dernier raidillon donne un coup de chaud. Toujours le même constat, la raquette et le dévers ne font pas bon ménage.

Depuis la chapelle, le petit raidillon

Depuis la chapelle, le petit raidillon

Depuis la chapelle, le vallon ayant changé d'orientation, une vue s'offre à nous. Tout aussi belle. Le chalet (sur la carte “les chalets” mais il n'y en a qu'un ou plus qu'un ?) est juste là. Après une pause fruits secs et en particulier des gourmandises de Dubaï (datte/amande/chocolat blanc, lait ou noir), merci à Tom, nous tirons droit sur les chalets. Le vallon est plus facile, mais il faut être prudent pour ne pas passer à travers l'épaisse couche de neige et finir dans le torrent qui coule dessous. Le danger de noyade est bien réel !

Chalet du Vallon tout proche

Chalet du Vallon tout proche

Chalet du Vallon

Chalet du Vallon

Le chalet est fermé, contrairement à ce que j'avais pu lire quelque part sur la toile. Une belle table de pique-nique trône juste devant la porte. Nous nous y installons. Seuls dans ce grand vallon, chaqu'un contemple le site. Finalement il n'est pas si tard que cela : 10h30.

Nous aurions pu manger ici, mais il y a quand même un petit vent un peu trop frisqué à notre goût, et le soleil joue à cache à cache avec les gros nuages en formation depuis quelques temps !

Nous décidons donc de redescendre sur la chapelle pour la pause repas. Nous constatons sur ce court parcours que la neige a déjà transformé.

C'est donc juste devant la chapelle que le repas est pris. Nous entendons une marmotte pousser un cri d'alerte, et quelques secondes après nous voyons un gros rapace survolé le site. Un aigle ? Nous n'avons pas eu le temps de sortir les jumelles, et puis je dois l'avouer je ne suis pas un grand spécialiste de l'avifaune !

Après ce bon repas, bien installés, soleil en pleine face, nous reprenons le chemin en sens inverse. La pente sous la chapelle est vite descendue. Dans tous les styles : maitrisés ou non, debout, ou sur les fesses !

C'est pas facile d'avoir du style !

C'est pas facile d'avoir du style !

En une heure nous sommes de retour au parking fin de cette bien belle journée.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Accueil