Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

Du 08 au 15 avril

Séjour à Cervières (05)

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 21:09
Les chalets des Acles

L'effectif s'est étoffé depuis hier. Dylan (mon fils) et Jean-Claude (mon père) nous ont rejoints. Nous sommes désormais 7 et deux Jean-Claude ! Cette randonnée a pour but de découvrir les chalets des Acles. Petite estive située juste au dessus du village de Plampinet. Nous stationnons les voitures sur le parking, le long de la Clarée.

Ne sachant pas trop les conditions d'enneigement, là-haut, tout le monde a pris sa paire de raquettes. Nous avions visité ce village, l'année dernière (il y avait d'ailleurs bien plus de neige). Depuis ce village, un téléphérique permettait d'acheminer les provisions pour le fort de l'Olive situé juste au dessus, à plus de 2000m.

Jusqu'aux chalets des Acles il n'y a pas bien de difficultés. Un chemin carrossable a été construit dans la pente. Au débouché des lacets, un blockhaus permettait d'interdire la descente depuis cet axe.

Il fait sacrément chaud (à l'abri du vent), et un petit ruisseau formé de toutes les eaux de fonte, a élu domicile sur la piste ! Nous faisons une petite pause un peu après l'oratoire St Rock, à l'intersection entre la piste qui mène au col des Acles et celle qui poursuit jusqu'aux chalets.

Face à nous de l'autre côté du ravin creusé par le torrent des Acles, une belle avalanche (descendue probablement des cimes de la pointe de Pécé) a laissé quelques m cube de neige qui prendront du temps à fondre !

Au dessus de nous, en direction du col des Acles, les anciens bâtiments militaires sont visibles. Mais pour nous c'est le vallon que l'on remonte. Et, les chalets sont là. Une belle pelouse, avec un petit étang une petite mare. Des paquets d’œufs de batraciens se trouvent sur le bord, en aval.

Nous poursuivons dans le même vallon laissant sur notre droite le vallon qui s'ouvre sur le col de Dormillouse (ravin de l'Opon). Quelques marmottes profitent du déneigement pour prendre l'air après tous ces mois passés sous terre. Elles sont peu farouches à notre vue, un peu plus curieuses.

Le sentier est de plus enneigé. Jean (qui s'appelle Jean-Claude mais c'est pour faire la différence entre les deux !) met les raquettes aux pieds comme il dit “quitte à les avoir montées jusqu'ici, autant qu'elles servent !”. C'est pas faux, mais en fait nous faisons demi-tour ici ! A hauteur du point côté 1955 sur la carte.

Retour sur les chalets. Un bon break aux marmottes. Une petite visite, extérieure, des cinq-six chalets et de la chapelle (ouverte), avant de se poser derrière un bâtiment un peu à l'abri du vent glacial.

J'ai la mauvaise idée de demander à Jean de m'aider à rapprocher la belle table en bois pour être plus à l'abri. Car dans la manoeuvre, le pauvre s'enfile une petite écharde dans le pouce. Cette anecdote nous fera mourir de rire le soir quand Pierrette tentera, en vain, de la lui enlever !

Jean-Claude constate quant à lui, que la clé de voiture qu'il avait glissée dans la poche de son pantalon n'y est plus ! Pour cause la poche est décousue ! (nous le retrouverons pas sur le chemin du retour, n'y même sur le parking ! Heureusement il avait le double au gîte).

Le retour se fait par le même sentier. Nous croisons pas mal de monde car aujourd'hui s'est férié pour cause de 1er mai. Ce fût encore une bien belle randonnée. Les raquettes ont été portées pour rien ! Ça fait l'entrainement pour les sorties que l'on peut faire plus chargés (cordes, baudriers, crampons, piolets …).

Chalets des Acles

Chalets des Acles

Les chalets des Acles
Les chalets des Acles
Les chalets des Acles
Partager cet article
Repost0

commentaires

Accueil