Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 16:57

C'est la plus grande réserve géologique d'Europe. Elle s'étend sur 59 communes (52 en Haute Provence et 7 dans le Var) et couvre sur 230 000 ha.

 

Sur ce territoire, 18 sites géologiques sont classés Réserve Naturelle. Nous avons eu l'occasion au cours de notre séjour en avril 2009 de visiter les sites protégés et aménagés suivants :

 

La dalle à ammonites de Digne


 

Elle compte sur 320 m2 plus de 1 550 ammonites. Ces ammonites sont de grande taille et les plus grosses ont un diamètre de 70 cm. (...). Cette espèce permet de dater la dalle d'environ 200 millions d'années (Jurassique inférieur)

Les coquilles de ces ammonites se sont accumulées sur un ancien fond marin. Elles y ont été recouvertes par d'épais sédiments.  Ces anciens dépôts vaseux et les restes de coquilles se sont au cours des millions d'années transformés en roche et en fossiles.

Durant l'ère tertiaire la région connaît un bouleversement avec la surrection de la chaîne alpine. C'est ainsi que la dalle se trouve maintenant à plus de 600 mètres d'altitude avec une pente de 60° (source : http://www.resgeol04.org/dalle.html).


 


Le site de l'Ichthyosaure à la Robine


 

Reptile marin fossile de 185 millions d'année ! L'ichthyosaure était l'un des plus impressionnants d'entre eux. Son nom vient des termes grecs ikhthus : poisson et sauros : lézard car il ressemble à un poisson mais appartient à l'ordre des reptiles.

Les ichthyosaures ont disparu vers la fin de l'ère secondaire, il y a environ 90 millions d'années, avant même l'extinction de tous les grands reptiles voilà 65 millions d'années (source : http://www.resgeol04.org/ichthyosaure.html).

 


Le site d'empreintes de pas d'oiseaux


 

Il y a 20 millions d'années, un bassin marin recouvrait la région. Sur ses plages, faites de sable fin arraché au relief des Alpes naissantes, des courants marins ont parfois sculpté des rides de vagues.

D'autres fois, des oiseaux sont venus marcher sur le sable mouillé, laissant leurs empreintes qui ont ensuite été fossilisées (source : http://www.resgeol04.org/pasoiseaux.html).


 


Le site des courants fossiles

 


Face à nous, de puissantes couches de calcaires verticales alternent avec des couches de marnes. Certaines couches montrent une face ondulée où l'on peut observer quantité de petits galets et quelques fossiles de bélemnites.

Cette curiosité géologique résulte de l'action des courants sur d'anciens fonds marins. Au Berriasien, il y a 130 millions d'années, la mer qui recouvrait la région était parcourue de nombreux courants (...).

Ici de violents courants ont creusé des chenaux dans les boues marneuses. Puis, ces chenaux ont été remplis par des sédiments calcaires et l'ensemble a été transformé en roche.

Ensuite, toutes les couches ont été redressées à la verticale lors de la formation des Alpes (...) (source : http://www.resgeol04.org/les-courants-fossiles.html

Partager cet article
Repost0

commentaires

Accueil