Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 18:07

  P4270109

 

Prapic ! Quand vous tapez le nom de ce village sur internet vous en avez déjà l'eau à la bouche : « petite merveille haut alpine », « l'un des villages les plus connus », « village du bout du monde »... Alors j'ai décidé d'emmener les amis du côté de ce vieux village logé dans la vallée du Drac noir (rivalité de vallées, à Champoléon, vallée du Drac blanc on disait que le Drac y était noir à cause des prapicois qui s'y baignaient !!).

 

Le village est désert en cette saison (on verra au retour qu'il est désert à 09h00 seulement !). Nous n'avons que l'embarras du choix pour stationner sur les parkings en bas du village.

 

Le syndicat d'initiative (dans l'ancienne école) est déjà ouvert. On emprunte d'abord une piste forestière que nous quittons rapidement pour traverser le Drac noir et cheminer sur « les côtes du comte ». Il y a des marmottes partout (d'ailleurs un panneau plus bas indique « Danger marmottes apprivoisées » !

 

Le sentier pour le plateau de Basset est très bien tracé, très régulier. Pour accéder à la cabane c'est un plus raide sur la fin. C'est au pied de la croix que nous ferons notre pause café, fruits secs. La vue y est superbe sur la vallée du Drac noir et ses bassins versants. Il y a encore pas mal de neige en altitude.

 

P4270107

 

Après cette petite pause nous redescendons récupérer le sentier qui nous mènera au saut du Laïre. Les guêtres sont bien utiles (JC qui les a laissées à la voiture, en a bricolé une paire avec des sacs plastiques !).

 

P1070976

 

On galère pas mal à traverser certaines coulées d'avalanches.

 

P1070983

 

On croise 2 randonneurs, en short et chaussures basses qui font le même circuit que nous mais en sens inverse. On échange quelques infos sur les parcours et puis on se quitte.

 

C'est juste au dessus du pont du Laïre que nous nous arrêtons pour manger. Le ciel se couvre, le vent se lève. Mais nous avons le soleil pendant toute la pause et une vue magnifique sur le cirque et les alpages aux alentours.

 

P1070990P4270116

 

Après la pause nous retrouvons la civilisation. Le « saut du Laïre » est un but en soi, et il y a foule. Quelques photos rapidement prises du pont rarement inoccupé !

 

P1080014

 

Le chemin du retour est rapide. Nous faisons une petite halte à la chapelle de la Saulce.

 

P1080023

 

Plus loin, une marmotte déjà bien grasse mange tranquillement au bord du chemin. Elle n'est pas du tout dérangée par la petite dizaine de personnes qui la photographient sous tous les angles. Elle n'est pourtant pas à plus de 5m.

 

P1080031

 

Avant de reprendre la voiture nous faisons un petit tour dans le village à l'architecture du 19è siècle.

Partager cet article
Repost0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 12:03

P1090166

 

Nous sommes de retour au le village de Molines en Champsaur. Il fait plus frais qu'hier mais nettement meilleur que l'année dernière.

 

Il n'y a personne sur le parking. Nous prenons rapidement nos rythmes. L'église a été retapée depuis l'année dernière. Et il y a dorénavant une auberge dans le village (on ne se souvient pas quelle était déjà ouverte l'année dernière).

 

P4250024

 

Quelques œufs et autres poules, lapins en chocolat posés ici et là, nous rappellent que c'est lundi de Pâques. Une chasse au trésor est organisée.

 

Nous décidons de monter au refuge de Peyron Roux par la rive droite (le Parc National est de l'autre côté du cours d'eau). Malgré une montée discrète nous ne voyons aucun animal ! Avant le refuge nous pouvons admirer les ruisseaux qui coulent, chutent à travers les pentes rocheuses.

 

Peyron Roux

 

Au refuge forestier, nous prenons notre temps. Fruits secs et boissons chaudes sont tirés du sac.

 

Puis nous reprenons en direction du col de Font-froide. Nous ne tardons pas à découvrir les 1ères marmottes. Qui malgré leurs cris d'alerte se laissent prendre en photo sur leur rocher. C'est l'occasion pour Fred de tester son trépied avec le retardateur.

 

Puis encore un peu plus haut des chamois. C'est d'ailleurs sous les hardes que nous mangerons sous un soleil de plomb.

 

P4250047

 

La flore n'est pas en reste avec cette année un enneigement très peu important en cette période : pensées, et asphodèles. Les racines de cette dernière étaient consommées en période de disette à la place des pommes de terre.

 

Après la petite photo de groupe nous reprenons le sentier. Nous croisons quelques randonneurs attablés à la cabane forestière. Nous obliquons au sud afin de descendre par la rive gauche du torrent.


P4250056

 

C'est sous une jolie mélézaie que nous regagnons le village de Molines. Dans ce sous bois nous trouvons et goutons un peu d'oxalis (surelle ou pain de coucou) au goût proche de l'oseille.

 

Enfin, nous arrivons par le même sentier que l'année dernière. Cette fois, la terrasse de l'auberge est remplie.

 

Il n'y a plus de chocolat caché … tant pis ! Sur le parking aussi il y a du monde. Fin d'une belle journée, nous avions mis quelques bières dans une glacière pour finir en beauté !

Partager cet article
Repost0

Accueil