Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 17:57
Fort de Lenlon (2508m)

Poursuite de nos découvertes des fortifications militaires au départ du col du Granon.

 

Ce sont d'abord les baraquements construits dans la période Séré de Rivières, occupés après guerre par l'ancien 159ème Régiment d'Infanterie Alpine (le fameux régiment de la neige de Briançon) puis par le Centre National d’Aguerrissement en Montagne que l'on aperçoit juste avant d'arriver sur l'immense parking du col.

Fort de Lenlon (2508m)
Fort de Lenlon (2508m)

La route goudronnée s'arrête là. Après avoir fait un crochet jusqu'à la table d'orientation, nous empruntons la piste militaire en direction du fort de Lenlon déjà bien visible.

 

Sous le col, côté névachais, les anciennes fortifications du col. Ouvrages de la ligne Maginot, de type blockhaus (autrement appelés « pilules briançonnaises ») se fondent dans le décor et la végétation.

 

La randonnée est tranquille. La piste est propre et en léger faux pas descendant. Nous faisons une petite pause fruits secs avant d'attaquer l'ascension finale. Le fort est juste là au dessus de nous.

Fort de Lenlon (2508m)

A hauteur du premier bâtiment en ruine, un groupe de vautours sont posés. Attirés par la brebis morte dans l'ouvrage ?? Ils ne tardent pas à prendre l'envol à ma vue dans des bruissements d'ailes bruyants.

Fort de Lenlon (2508m)
Fort de Lenlon (2508m)
Fort de Lenlon (2508m)
Fort de Lenlon (2508m)
Fort de Lenlon (2508m)

Juste avant la crête, les derniers baraquements. Le chat du berger a décidé de faire les derniers mètres avec nous. Sous le fort, nous nous regroupons car le troupeau remonte devant nous, et le patou a décidé de venir nous voir !!

Fort de Lenlon (2508m)
Fort de Lenlon (2508m)

Le fort a une forme bien particulière. Il faut dire qu'à l'est il n'y a aucune possibilité d'accès et que le danger était l'ouest (col de l'échelle). Un petit air de fort boyard, fierté des charentais.

 

C'est un peu en dessous du fort, légèrement abrités du vent que nous pique-niquons. Le fort de l'Olive, bien plus grand, est juste dessous. Encore une idée de randonnée ??!!

Fort de Lenlon (2508m)

Après ce repas nous redescendons.

 

Je prends un peu d'avance car j'ai l'intention de sortir la brebis du bâtiment pour essayer de faire revenir les vautours. Avec un bout de ficelle je tire par les pattes arrières la brebis que je traîne dans l'herbe plus bas. Elle est bien visible.

Fort de Lenlon (2508m)

Tout le groupe se pose et croise les doigts. L'attente est longue quelques chocards plus haut virevoltent. Des corbeaux arrivent en premier. Mais ils restent très loin. J'ai déjà un doute sur notre position, sommes-nous assez loin ?? Au bout de plusieurs minutes un premier vautour apparaît. Puis un autre, et encore un autre ! Incroyable. Je commence à être complètement excité.

 

Il y a des vautours partout dans le ciel. Mais après avoir observé le cadavre depuis les airs, ils repartent. La curée n'aura pas lieu ! Force est de constater que nous sommes sûrement encore bien trop prêts.

 

Nous quittons les lieux et partons bien plus loin. L'attente recommence. Malheureusement malgré le retour d'un ou deux volatiles, le spectacle n'est pas au rendez-vous et c'est bien déçu que nous quittons les lieux.

 

Le retour s'effectue par le même chemin. Quelques motos remontent bruyamment le vallon depuis le hameau du Granon avant de bifurquer vers l'Olive.

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 16:44
Le Chemin du Roy

Pour cette journée de randonnée, après avoir laissé un véhicule dans le village de Le Monêtier les Bains, nous stationnons au lieu dit le Pont de l'Alpe.

 

La sortie est plus facile (moins de dénivelé) qu'hier. Nous montons tranquillement à l'Alpe du Lauzet. Il s'agit d'un lieu de vie (plusieurs chalets, une chapelle), qui était habité auparavant pendant toute la saison de l'estive. Le site est superbe, une fois de plus.

Le Chemin du Roy
Le Chemin du Roy

L'aiguillette du Lauzet (site de via-ferrata) domine le site. J'indique au groupe qu'il y a une belle idée de randonnée dans l'alpage devant nous, qui permet de rejoindre via un petit pas d'escalade le « Grand lac ».

 

Après avoir grignoté quelques fruits secs, il est temps de repartir. Il s'agit désormais de suivre le « chemin du Roy », qui va nous conduire, en courbe de niveau, à travers les alpages, jusqu'aux anciennes mines de la Benoite.

Le Chemin du Roy
Le Chemin du Roy
Le Chemin du Roy

Mais le chemin est encore long. En attendant nous profitons de la vue sur le col du Lautaret, sur la randonnée d'hier … Et puis il y a toujours un peu de dénivelé supplémentaire surtout quand on ne s'y attend pas !

Le Chemin du Roy
Le Chemin du Roy

Après avoir cherché un endroit un peu abrité du vent pour prendre le repas tiré du sac. Devant nous l’impressionnant domaine skiable de Serre-Chevalier.

 

Après le café et le génépi nous voilà repartis. Les terrils de la mine de charbon de la Benoite apparaissent. Vestiges d'une exploitation industrielle qui a débuté dès 1869, ces résidus dénotent au milieu des alpages où paissent les vaches.

Le Chemin du Roy
Le Chemin du Roy

Il est temps pour nous de descendre. D'abord dans l'alpage le sentier finit en sous bois. Les premiers chalets de Le Monêtier sont déjà là.

 

C'est sous quelques gouttes d'eau que nous arrivons au village. Une navette pour récupérer les voitures laissées plus haut et c'est la fin d'une nouvelle belle journée.

 

Partager cet article
Repost0

Accueil