Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 16:26

 

De retour pour une semaine de randonnées dans cette jolie vallée de la Clarée, que nous avions parcourue partiellement l'année dernière.

 

Les conditions météorologiques sont très différentes d'une année à l'autre ! Il a beaucoup neigé cet hiver, et les routes (Hte Clarée et Col de l’Échelle) ne sont pas totalement déneigées, il faut s'adapter. Quand aux prévisions elles ne sont pas terribles ! Pluie, pluie et pluie ! Mais ce matin c'est sec, et le soleil parvient à percer les gros nuages déjà en formation.

 

Pour cette 1ère rando, nous partons à pieds directement de notre gîte situé au hameau du Roubion, en direction de Névache (Ville-haute). Nous faisons une halte à la boulangerie (Le pain est top, nous recommandons le Névachais qui se conserve très bien et qui est à tomber par terre !).

 

Puis nous empruntons le sentier qui passe au dessus des rochers de Tarroche avec l'espoir de retrouver les bouquetins observés la veille au même endroit !

 

Après les 1ers « S », ils sont là. Trois beaux mâles, à peine dérangés par notre présence, trop occupés à manger l'herbe encore peu enfouie sous le manteau neigeux. Nous restons quelques minutes à les observer. Ils sont à peine à 10m de nous.

 

Puis nous reprenons notre itinéraire. Nous passons un grand pierrier, couloir avalancheux l'hiver, où se trouvent de nombreux chamois bien plus haut.

 

Après avoir traversé le ravin de la Ruine, nous nous trouvons alors en sous bois, juste au dessus du téléski de Champ Bellet.

 

Dans le sous bois, la neige est encore présente par moments, et certains passages sont un peu galère. Nous parvenons tout de même au torrent du Roubion. Fred et Fabienne descendent directement sur le chalet forestier pendant que nous poursuivons vers le nord avec dans l'idée d'amener Etienne au pied de la Demoiselle coiffée. Mais le raidillon, et les 1ères gouttes me font changer d'avis.

 

Nous croisons dans la descente un couple de randonneurs. Ils sont arrivés hier aussi et pour la semaine. Ils me demandent quelques précisions sur les conditions du sentier que nous venons d'emprunter. Nous les laissons poursuivre sur Thures, et nous retrouvons Fred et Fabienne.

 

Le temps menaçant nous décide à descendre tout de suite, plutôt que de manger ici (le chalet est fermé, il y a bien une table mais non abritée!). Nous prenons tout de même le temps, d'avaler une boisson chaude. Le retour, par la piste, est très rapide.

 

Fin de cette mise en jambe. Le déluge de l'après-midi nous confortera dans notre choix d'une sortie pas trop longue !

Le balcon Névachais
Partager cet article
Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 14:14

  Refuge Buffère

 

Les prévisions météorologiques ne sont guère optimistes pour notre dernière randonnée dans cette belle vallée de la Clarée. Nous privilégions donc une sortie à la demi-journée, un aller-retour au refuge de Buffère.

 

Nous prenons peu de matériel pour cette sortie, mais n'oublions pas les affaires de pluie (la neige étant annoncée).

 

Le parking est désert. Nous osons descendre pour nous y garer, malgré la neige plutôt que de stationner sur le bord de la route.

 

Nous croisons le gardien qui descend du refuge en motoneige. Il faut chausser les raquettes dès le départ. Le sentier monte doucement au départ, puis la pente devient très soutenue ! Nous croisons trois raquettistes et deux skieurs qui redescendent de Buffère.

 

C'est vraiment raide, mais c'est court ! Nous passons devant de belles bâtisses : soubassement en pierre et belles planches de mélèzes à la patine bien noire.

 

Le refuge de la Buffère est « déjà » là. Nous pénétrons afin de prendre une boisson chaude. Les propriétaires sont super sympas.

 

Après nous laissons Fab, Fred et Etienne redescendre alors que nous montons avec Jean-Claude, Pierrette et Dylan vers le col de Buffère.

 

Buffère

 

Nous suivons la trace laissée par un skieur jusque sous le lac de Privé puis revenons plus sous le col de Buffère.

 

Nous retrouvons alors les traces de raquettistes qui nous permettent de revenir sans trop de difficultés sur le refuge.

 

Buffère (46)

 

Nous saluons une dernière fois la gardienne et sa famille, et nous redescendons sur le parking. Nous croisons le gardien qui remontait avec le traineau plein de vivres.

 

Ainsi se terminent nos vacances en Clarée. Cette vallée offre encore de bien belles randonnées. L'occasion de revenir l'année prochaine ???

Partager cet article
Repost0

Accueil