Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 16:04

Vallon des Thures (72)

 

Nous partons directement du gîte à pied, et remontons plein nord. La route laisse vite sa place à une piste forestière où quelques voitures circulent avec des remorques pleines de bois. Plus haut nous découvrons les places de bois et le prix affiché pour chaque stère.

 

Une barrière empêche les véhicules d'aller plus haut à partir de là nous sommes seuls au monde ! La piste longe le torrent de Roubion. Dans les pentes instables nous observons le 1er chamois de la journée.

 

Nous parvenons à la cabane forestière … fermée. Une martre s'enfuie en nous voyant arriver. A partir de là, c'est un joli sentier que nous empruntons. C'est, comme les jours précédents, très venté. Les torrents de Roubion et des Liches sont équipés d'ouvrages brise-crues.

 

Nous traversons le Roubion et parvenons au pied de la demoiselle (composée de galets cimentés par un calcaire jaunâtre).

 

Vallon des Thures (29)

 

Le temps est toujours orienté au beau mais le plateau des Thures semble bien embrumé. C'est un peu à l'abri du vent que nous faisons une pause thé/fruits secs, et c'est bien équipés que nous repartons.

 

Nous sortons enfin sur le plateau qui est effectivement bien embrumé. Nous faisons un petit crochet pour contempler « l'entonnoir de dissolution » (point côté 2056). C'est le gypse qui se trouve en son fond qui s'est dissous et qui est à l'origine de cette formation. La toponymie "Thures" vient de "tuf", roche alvéolée que l'on trouve par ici.

 

Une belle harde de chamois est présente sur les pentes ouest de l'Aiguille Rouge. Nous poursuivons jusqu'aux chalets des Thures. Déception ! Une seule bâtisse encore debout et … fermée !!

 Vallon des Thures (69)

 

Malgré la purée de pois, nous décidons de poursuivre jusqu'au col. Par moment le ciel semble vouloir s'ouvrir, mais c'est toujours de courte durée. Au bout de 5 minutes de progression, nous sommes dans un brouillard à couper au couteau.

 

Difficile de voir si nous sommes encore loin du bout. Dylan commence à en avoir marre (pour être poli) et pourtant l'alti indique 2184m, et le Gps moins de 100m ! Allez, on rebrousse chemin, et partons nous abriter à la cabane des Thures (Chalet des moutonniers indique une petite planche de bois au dessus de la porte).

 

Vallon des Thures (81)

 

Le repas est vite avalé. Nous sommes à l'abri du vent mais quand même ça pince un peu. Pour le retour, c'est simple, chemin inverse. Nous croisons un groupe assis sous le plateau. Plus bas, je propose de redescendre par l'autre rive du Roubion. Quelques passages encore enneigés mais un très beau sentier dans la forêt exploitée pour son bois.

 

Finalement à 14h00, nous sommes de retour au gîte. Cette belle balade totalise 640m de dénivelé positif et 9.4kms de long.

 

 

******

 

Ce qu'en a retenu Dylan :

 

Nous avons commencé à monter où il y avait des brise-crues et une demoiselle après nous sommes arrivés au col de Thures puis nous sommes redescendus pour rentrer.

Partager cet article
Repost0
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 15:55

Lac Laramon (25)

 

C'est après avoir acheté le pain à Névache que nous empruntons la route de la Haute Clarée. Cette dernière est déneigée jusqu'au hameau de Fontcouverte . C'est donc de là que nous partons pour cette nouvelle randonnée.

 

Il y a déjà énormément de voitures mais il semblerait que tous partent en ski de randonnée côté Chardonnet. Pour nous c'est de l'autre côté que nous nous engageons. En route pour le refuge du Ricou. La piste forestière monte tranquillement sous le mélezin. Nous dérangeons un cerf, puis pouvons observer 2 marmottes jouées devant leur terrier.

 

Au refuge du Ricou nous nous abritons du vent au pied d'une maison (le refuge hiver étant fermé) et dégustons un bon (c'est qui l'ait fait) pain d'épices avec un thé bien chaud. Bonnets visés sur les têtes, ça pince !

 

Et nous voilà repartis pour le GR, le chemin de ronde. La neige est bien plus présente. Le GR récupéré, Dylan nous motive pour tirer jusqu'au lac de Laramon. Quelques dénivelés plus tard nous trouvons le lac encore bien gelé et recouvert de neige.

 

LaramonLaramon (3)

 

Le chemin de ronde est relativement bien déneigé et offre de très beaux points de vue sur la vallée. Nous parcourons ce sentier en balcon en laissant notre regard balayer toutes les directions.

 

Laramon (2)

 

Une belle harde de  chamois remonte devant nous le névé et monte nous observer sur la crête. Leur silhouette se dessine bien dans le ciel bleu azur.

 

Laramon (1)

 

Nous cherchons un endroit pour manger abriter du vent. Il nous faut traverser un névé "assez chaud" ! En effet, la pente et le manteau neigeux qui a bien changé sous l'effet du soleil, rendent un petit passage coriace.


Laramon (4)

 

C'est à la pelle qu'il faut tailler les marches afin de traverser en toute tranquillité et sécurité. Un groupe de randonneurs chaussés de running de trek attend que notre groupe soit passé avant de s'engager. Ils nous remercie d'avoir taillé les marches !

 

Finalement c'est un peu plus loin, que nous nous installons pour manger, légèrement abrités du vent.

 

Après ce repas, nous poursuivons sur le chemin de ronde autrefois empruntés par les miquelets (anciens chasseurs alpins, lourdement équipés).

 

Nous faisons un crochet par les chalets de Biaune. IL ne reste que deux bâtisses dans cet hameau.

 

Puis nous retrouvons la route et nous attendons que Mick et Fred qui étaient partis devant remontent avec la voiture de Mick laissée à Névache. JC part avec Mick récupérer sa voiture laissée au départ !! Des manips de voiture qui ont limité les dénivelés positifs. Au total c'est un peu de 580m que nous aurons parcouru aujourd'hui.

 

 

******

 

Ce qu'en a retenu Dylan :

 

Nous avons commencé avec la neige, peu après son cousin la glace nous a accompagnés.

Après nous sommes allés au lac du Laramon puis nous sommes redescendus avec beaucoup de difficultés.

Partager cet article
Repost0

Accueil