Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 15:26

  IMGP8212

 

Le brame du cerf ! C'est une nouvelle fois l'occasion de se retrouver après les vacances estivales. Cette année, nous nous retrouvons tardivement ! C'est mi octobre que nos calendriers coïncident pour mettre en place ce rendez-vous.

 

D'abord Dylan et moi retrouvons Pierrette, Jean-Claude et Mick à St Thomas en Royans, pour une randonnée à la découverte du « Pays de Royans ». Notre randonnée longe de nombreuses noyeraies. Nous en prenons quelques unes tombées au sol. Plus loin nous pouvons voir une machine ramasser les noix. Elle est équipée d'une brosse circulaire devant qui rabat devant un puissant aspirateur.

 

Nous poursuivons à travers les hameaux isolés, jusqu'à Pont en Royans, et ses célèbres maisons aux balcons suspendus. C'est d'ailleurs sur les bords de la Bourne, sous ces balcons que nous pique-niquons.

 

IMGP8202   

Pour la suite nous prenons la direction de la cascade blanche, que nous atteignons en une petite ½ heure. Nous constatons que l'accès à la cascade verte est impossible (trop d'eau).

 

IMGP8210 

D'ailleurs après avoir pris de jolies photos nous constatons qu'il n'y a d'autres solutions pour traverser que de se déchausser ! L'eau est fraîche. Nous ne traînons pas.

 

 

Nous retrouvons les petites routes et sentiers qui de St Eulalie nous ramènent jusqu'à St Thomas. Notre idée de ramasser quelques noix tombe à l'eau, le propriétaire (est-ce vraiment lui?) est affairé sous les noyers !

 

Après avoir récupéré les voitures nous montons à Lente où nous avons réservé le gîte du Mandement. C'est là, que Fabienne, Etienne et Fred nous rejoignent. Qu'il est bon de se retrouver. Fred nous prépare un bon plat de spaghettis bolo (maison). Et après ce bon repas, tout le monde prépare ses affaires (vêtements chauds, frontales …) pour le lendemain. L'heure de réveil est fixée à 06h00.

 

Après avoir avalé un petit café ou thé, nous sommes déjà surpris par la température extérieure : -01° ! Il faut même un peu gratter. L'hiver est bien là. Sur le site du brame, pas une voiture, seuls deux campings car. Discrètement nous accédons à l’affût « le Serrou », le cerf est là nous l'entendons. Le jour commence à se lever doucement. Nous pouvons observer, une biche, un cerf. Une autre biche et son faon (vue la différence de morphologie entre les deux animaux) sortent du bois. Contrairement aux années précédentes, les animaux ne sont dans la clairière habituelles.

 

brame (18)

 

Après quelque temps passé au Serrou, nous partons pour la palissade. Le site a été sérieusement défriché, déboisé. La visibilité s'en trouve vraiment améliorée. Un cerf, un deuxième, une biche. Les animaux sont une nouvelle fois au rendez-vous.

 

C'est content de nos observations, que nous retournons au gîte prendre le petit déjeuner avant une nouvelle randonnée.

 

Cette fois nous partons directement du gîte. Dehors le vent souffle fort mais nous trouvons vite abri dans le sous-bois. Dylan a toujours la cheville douloureuse de la veille mais s'accroche.

 

Nous empruntons la piste forestière jusqu'à la sublime pelouse de Bournette, très ventée. Un patou nous accueille sous ses gros aboiements. Derrière le filet, il protège un joli troupeau de moutons.

 

Le sentier longeant la clôture, le patou va nous suivre, en nous rappelant par quelques aboiements qu'il n'est pas judicieux de rester trop près des brebis !

 

brame (14) 

Plus loin, à hauteur des caisses du domaine de fond de Chaud Clapier, nous profitons d'une table pour prendre notre repas. Etienne s'essaye au golf avec une belle vesse de loup. Le ciel se couvre et nous repartons en deux groupes. Dylan (dont la cheville est vraiment douloureuse) et moi redescendons en stop au gîte, quant aux autres membres du groupe, ils reprennent le chemin encadrés par Mick à qui j'ai donné la carte.

 

IMGP8233 

Nous retrouvons nos amis à l'entrée de la grotte du Brudour. Les frontales vissées au front du partons explorer la cavité. Nous sommes vite déçus car des grilles ont été installées et interdisent l'accès en profondeur !

 

Nous rentrons donc en voiture, pour les femmes et enfants, et à pied pour Mick, Jean-Claude et Fred.

 

Fin de ce week-end, très sympa. Qui nous a permis de nous retrouver, et de changer d'air.

 

****

Le résumé de Dylan : On a commencé la promenade dans un champ de noyers. Puis nous sommes passés devant le moulin de St Thomas en Royans. Nous avons continué la promenade dans un champ de noyers. Nous avons vu le propriétaire du champ ramasser les noix avec une sorte de tracteur. Nous sommes arrivés à Pont en Royans où nous avons pique-niqué avec plein de canards.

Puis nous avons continué la balade plus ou moins dans des petits villages jusqu'à la cascade blanche. Nous avons traversé le canal qui était très froid.

Puis nous avons terminé la promenade dans un champ de noyers.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 14:18

  Roc Cornafion (25)

 

Un nouveau repérage dans le massif du Vercors : Le Roc Cornafion. J'avais eu l'occasion d'emmener des groupes sur le col vert et au col de l'Arc mais je n'avais jamais fait la liaison par son balcon est.

 

Inscrite parfois dans la liste des « randonnées vertiges » cet itinéraire reste abordable pour ceux et celles qui ont l'habitude de randonner sur les petites sentes gazeuses.

 

C'est de la Conversaria que j'entame ma progression. Au détour, je surprends un jeune chevreuil, caché dans les hautes herbes d'un pré. Pas le temps de dégainer l'appareil photo ! Le cervidé a vite fait de me fausser compagnie. Je l'entends encore aboyer alors qu'il est déjà à l'abri dans le sous-bois.

 

Je poursuis en direction de la cabane de Roybon. Un groupe y a passé la nuit. Dans le pentu au dessus, je rattrape un couple de sexagénaire. Nous nous saluons comme il se doit. La végétation disparaissant, j'ai désormais une belle vue sur le domaine skiable de Villard de Lans et sur les crêtes rocheuses au dessus de moi.

 

Au col vert, je suis rejoint par un militaire Varces (c'est écrit « Troupes de Montagne » dans le dos!!). Il arrive du sud est. Nous repartons ensemble (lui en courant) vers le nord.

 

Le sentier est assez bien marqué. Un panneau, bien plus loin rappelle les dangers de ce tracé. A bon entendeur !

 

Sur le sentier, un panneau en bois indique le croisement pour le sommet du Roc Cornafion. Le sentier monte encore une fois en S, et se termine en cheminée pour accéder à la crête. Très belle vue à 360°.

 

Roc Cornafion (23)

 

La descente de la cheminée est facile mais encore une fois, c'est pas le lieu de s'en mettre une !! Je rattrape plus bas le sentier en balcon. Particularité, ce sentier traverse, un peu plus loin, le rocher.


Roc Cornafion (27)

 

Je croise un groupe d'anciens (le 1ier à 84ans et la pêche). Certains peinent déjà alors qu'ils débutent seulement les difficultés !


Roc Cornafion (29)

 

Le sentier est maintenant bien mieux marqué. Je retrouve le même panneau que de l'autre côté. Le col de l'Arc est déjà là. Il ne reste qu'une heure pour redescendre à la voiture.

 

Bilan : Un très bel itinéraire, et en ce mois de juin une belle flore colorée. Manque un peu de faune !!!

Partager cet article
Repost0

Accueil