Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

A définir

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 18:07

 

L’année scolaire commence toujours par la sortie « brame du cerf », c’est une tradition. Cette année nous étions peu nombreux, plutôt moins nombreux que les années précédentes. Encore une fois, les problèmes de santé, les emplois du temps de chacun ne sont pas toujours compatibles !

 

C’est au « Sapin bronzé » que nous avons réservé une chambre pour 4 : Jean-Claude, Mick, Dylan (1ère sortie) et moi.

 

Nous sommes arrivés en fin d’après-midi vendredi 01 octobre, avons pris en compte notre chambre et déchargé nos affaires avant de vite partir sur le site habituel.

 

Belle surprise, nous observons depuis la voiture dans les alpages de Lente, non loin du gîte deux cervidés : un cerf et une biche.

 

Arrivés au parking, nous pouvons constater que nous ne sommes pas les seuls ! Nous nous installons sur l’unique table de pique-nique, il fait frais pour ne pas dire froid ! 10° au thermomètre de la voiture et avec ce vent, le ressenti est tout autre. Bref, équipés de nos bonnets, vestes, gants … nous avalons notre repas avant de filer dans la forêt. Les animaux sont déjà là, nous pouvons les entendre.

 

IMGP4561 

 

Etrange sensation de marcher dans la pénombre, et d’entendre les cerfs bramer non loin de nous. Nous montons directement « au Serrou ». Cette fois la nuit est tombée. Le spectacle est sonore et ravie nos tympans. Jean-Claude a eu une petite frayeur. Seul sous le « Serrou » un cerf est passé très près de lui en courant. Il l’avait entendu bramer juste avant puis semble-t-il le cerf est allé pourchasser un intrus ! On me demande toujours si c’est dangereux ? Je crois que le danger serait de surprendre l’animal qui pourrait alors avoir une réaction de charge même si dans la plupart des cas il choisira la fuite. Sinon tant que l’on est clairement identifié je pense que le risque est plus limité.

 

Après une bonne heure à les écouter nous rentrons au gite. Réveil prévu à 06h00 (l’année dernière c’était 05h00, et je me souviens que c’était beaucoup trop tôt !). On s’habille et on file. Une seule voiture au parking, c’est mieux. On monte par l’affut de « la palissade » mais c’est au Serrou que l’on entend bramer. Donc on monte au Serrou. Juste sous la crête 5 belles biches à peine 10 m de nous. Vite repérer, elles partent en courant.

 

Nous sommes les 1ers, le top. Nous pouvons déjà observer les 1ers animaux, puis avec le lever du jour c’est de mieux en mieux. Le spectacle est vraiment au rendez-vous cette année. Les conditions sont optimales. Il ne fait pas très froid, le ciel est parfaitement dégagé.

 

IMGP4562 

Dans la clairière principale sous le Serrou un cerf aux bois impressionnants, 12 cors, bataille dur pour garder ses biches (jusqu’à 7) autour de lui. Les adversaires ne font que passer en limite de clairière, vite chargés par l’imposant animal.

 

IMGP4564 

Après 2 petites heures d’observation, nous retournons au gite prendre le petit déj, et faire un brin de toilette. Puis nous prenons la route pour « Chaud Clapier » point de départ de notre randonnée du jour.

 

IMGP4572

 

Nous traversons la prairie des serpents, admirons une belle doline. Il y a deux beaux affuts sur le bord du chemin. Nous poursuivons sur les pistes forestières dans le calme entrecoupé par moments par des aboiements de chiens de chasse.

 

D’ailleurs poursuivi ou dérangé par ces chiens, un chevreuil passe à quelques mètres de nous. Encore un joli moment pour Dylan. Nous longeons la prairie de Derbounouse avant de sortir au col de la Mure très venté. D’ailleurs un panneau décrit cette zone ventée où plus bas dans la plaine de Vassieux avaient été installés des moulins à vent. Il y a pleins de voiture de chasseurs pas trop le moment de trainer dans le coin !

 

IMGP4576 

Nous poursuivons vers la plaine de Fauchier et découvrons la cabane de Crobache. C’est ici que nous pique-niquons. Dylan est content c’est exactement comme je lui avais dit ! Une salle pour manger et une pour dormir (même si il n’y a ni matelas ni couvertures !).

 

Après une heure de pause et une petite chartreuse, nous repartons. Le retour est beaucoup plus rapide, nous passons par le col de la Baume. Nous grignotons encore quelques framboises, observons les traces dans la boue : chevreuil, biche ou cerf, de pic noir dans un arbre.

 

Et puis nous retrouvons la voiture fin d’une belle balade, sous un superbe ciel bleu d’automne, le top.

 


 

Interview de Dylan (08 ans).


-- Qu'est ce que tu as retenu des deux sorties au brame et de la randonnée ?

C'était bien de les voir (dixit les cerfs). J'ai vu pour la 1ère fois à quoi ça ressemble un refuge, celui avec les deux salles, Crobache.

C'était bien de les entendre. Y en avait qui faisaient comme dans les dessins animés "Dracula". Le cerf  avec ses 7 biches c'était bien.


-- Le brame c'est quoi ?

C'est quand on entend quelqu'un qui parle ou qui crie. Quelqu'un c'est le cerf.


Partager cet article
Repost0
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 17:25

Cela devient aussi un moment traditionnel pour nous : le brame du cerf dans le sud Vercors.

 

Nous réservons au gîte de la ferme de Lente (http://www.gite-vercors-equitation.com/). Contrairement à l’année dernière c’est seulement au petit matin (réveil 5h) que nous partons, Fred, Etienne, Jean-Claude, Pierrette et moi.

 

Sur le chemin qui nous mène à la place de brame dans les phares de la voiture nous rencontrons un lièvre, un chevreuil puis une belle biche.

 

Une seule voiture stationnée à notre arrivée. Le ciel est bien dégagé et étoilé. En montant à l’affût du Serrou nous entendons déjà quelques brames, à travers la végétation. On souhaite tous qu’un animal traverse devant nous mais la lueur de nos frontales ne les attire pas vraiment.

 

C’est sur le belvédère du Serrou que nous attendrons le lever du jour. Le brouillard se lève un peu comme pour donner une touche plus mystérieuse aux lieux. Après avoir entendu bramer les males pendant 1 bonne heure, on peut enfin observer à la jumelle les cerfs et les biches.

 

Le spectacle est salvateur pour le moral d’Etienne qui commençait à trouver le temps long ! Et quand il peut voir à quelques mètres à peine de nous, en contre bas un jeune cerf suivi d’une belle biche, il est heureux, et enthousiaste.


 

On rentre par l’affût de la palissade. Il y a plus de monde. Encore une fois deux belles biches se laissent facilement observer pour le plaisir de tous les amoureux de la nature. Les males sont plus discrets.

 

On retourne au gîte prendre notre petit déjeuner et dire au revoir à notre hôte.

 

Ensuite j’emmène notre groupe pour une petite balade sur l’alpage du Tubanet. On passe devant la fontaine de Malatra, puis on longe une bonne partie de la forêt d’Ambel mais nous ne faisons qu’entendre les cerfs.


 

On débouche sur l’alpage, au soleil. Contraste saisissant entre le milieu forestier et cet alpage. On monte doucement la croupe herbeuse pour se retrouver sur le bord de la falaise, à dominer le vallon de St Julien de Quint. On peut voir l’alpage de Font d’Urle où nous étions allés l’année dernière.

 

C’est assis dans l’herbe encore bien épaisse que nous pique niquons. Des vautours fauves passent et repassent au dessus de nos têtes ou juste sous nos pieds car ils longent la crête sur laquelle nous sommes. L’envergure de ces oiseaux est impressionnante, mais malgré cela s’est toujours très difficile de leur « tirer le portrait » !

 


Un petit café et puis quelques gâteaux marocains, et nous repartons. Nous passons par le refuge du Tubanet. Ce joli refuge est un peu victime de son succès en cette période de brame. Un groupe s’en va, un autre est attablé.  Plus loin sur le chemin du retour, trois jeunes gens montent le duvet à la main.

 

Voilà cette belle journée se termine. On se quitte sur le parking et on se donne rendez-vous … pour le brame 2010. Un grand bravo à Etienne qui du haut de ses 7 ans s'est levé de bonheur et a participé à la balade qui a suivie.

 

 

Partager cet article
Repost0

Accueil