Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernières Infos

 

       

Prochaine sortie :

A définir

   Date(s) à retenir :

Du 08 au 15 avril

Séjour à Cervières (05)

 

 

 

  

 

 

Recherche

Pour nous écrire :

Vous êtes le visiteur n°

26 janvier 2008 6 26 /01 /janvier /2008 20:20

IMGP0229-copie-1.JPG 

Nous reconduisons ce 26 janvier 08, l’objectif que nous nous étions fixés, il y a déjà quinze jours de cela, à savoir le Signal de Nave et la Cabane de Nave.
 
Fred n’a, cette fois, pas pu se libérer. Dommage pour lui, car les conditions météorologiques ne sont pas du tout celles passées. Il y a bien un peu de brouillard sur le parking au moment de partir, mais nous voyons tout de suite, que le soleil ne va pas tarder à apparaître.
 
Contrairement à la dernière fois, nous quittons la route forestière de Nave, au dessus de l’auberge « le banc de l’ours », pour rattraper le GR9 qui chemine plus haut.
 
La progression est régulière, et en sous bois, la neige n’est pas encore transformée et nous ne sommes pas obligés de mettre les raquettes.
 
Le GR est bien indiqué. Nous passons l’intersection pour le « Pas de Montbrand » et à la suivante, cotée 1437, Romuald dispense une petite information sur l’utilisation d’un GPS. Il faut sortir le GPS Garmin « etrex Venture » de Sébastien, la carte IGN (compatible GPS), et un rapporteur de coordonnées. 

L’appareil indique : 31T 0699180 5009200, alt 1434m. Grâce au rapporteur et au quadrillage imprimé en bleu en bordure de la carte, nous arrivons facilement à localiser notre point de station. La marge d’erreur est minime, et l’exercice concluant.
 
Nous reprenons notre parcours. Il fait très, très chaud. Nous bifurquons vers le « Pas de Pierre Taillée ». Vingt petites minutes d’ascension et nous voilà au pas. Superbe vue plongeante sur les Ecouges, et panoramique sur la Chartreuse, le Mont-Blanc, Belledonne, le Vercors…
 
Au lieu de redescendre par le sentier, nous longeons l’arête, pour rattraper le GR9 plus loin. La végétation, la neige ramollie, l'appréhension du vide pour certains … rend l’exercice un peu physique. 

Il y a beaucoup d’indices de présence de chamois (crottes, traces) mais nous n’avons pas la chance d’en voir !!!
 
A notre arrivée au « Signal de Nave », un couple plus âgé, que nous avions croisé au départ, s’installe pour le pique-nique. Nous échangeons quelques mots et les laissons tranquilles.
 
En ce qui nous concerne c’est au bout du "pré de Nave", que nous tirons le repas du sac. Deux beaux bancs n’attendaient que nous ! Sébastien sort une bonne bouteille de Bandol. Très appréciée avec la « pétafine » de Pierrette. Une petite « vulnéraire » ou une rasade d’Episcopale pour digérer. Il faut déjà penser à redescendre même si le coin se prêterait volontiers à une bonne sieste. Le soleil, la quiétude des lieux, dur de repartir.
 
Pierrette prend le GPS en main. Les coordonnées UTM de la « Cabane de Nave » ont été préalablement entrées. C’est un jeu d’enfant, il suffit de suivre le « cap ». Nous arrivons à la cabane. Trois jeunes sont là et partent chercher du bois dans le coin, hache et scie en mains. 

Elle est belle cette cabane, et donne envie de venir y passer une petite soirée au printemps !
 
La fraîcheur se fait sentir, à l’ombre des épicéas et sapins. Nous arrivons rapidement à l’abri forestier de « Font Scellier ». Pour éviter de revenir par les pistes de fond, nous partons en direction de la « Grotte de la Ture ». En bordure de route on ne peut la rater. 

Puis encore quelques minutes de marche avant d’arriver sur le bourg de dessus.
 
Bilan :
            -- Très belle randonnée, techniquement et physiquement peu difficile
            -- Environ 600 mètres de denivellé.
            -- Pour des infos et explications concernant les coordonnées UTM et le GPS, ce site est très
               bien écrit : 
http://www.recreator.net/rub_utm.php
Partager cet article
Repost0
13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 11:59

Autrans-006.jpg

Ce 12 janvier 2008, la neige était annoncée pour cette randonnée prévue du côté d’Autrans, et elle fût au rendez-vous. 

Sébastien, rejoint Fred, Mick, Pierrette, Jean-Claude et moi-même à Lans en Vercors.  Quelques difficultés de circulation nous font débuter plus tard que d’habitude : 10 heures 15 !!
 
C’est la tempête au départ des pistes de fond. Le vent souffle en rafales, la neige cingle les visages.
 
Nous sommes déjà très heureux de pouvoir observer le plus petit carnassier d’Europe : la belette. Elle se déplace avec agilité dans la neige, à la recherche d’un abri où elle pourra dissimuler et manger, le mulot ou campagnol qu’elle vient d’attraper.
Quelques mètres plus loin, une autre. Son pelage brun sur le dos est facilement visible dans cet univers d’un blanc maculé. Nous sommes un peu loin pour faire une photo, dommage !
 
Nous continuons en prenant soin de ne pas progresser sur les pistes de fond. Sans les raquettes aucune progression envisageable. Une belle quantité de neige, et il en tombe encore.
 
Nous arrivons sous l’auberge « le banc de l’ours ». Nous partons sur la droite avant de nous rendre compte plus bas que nous sommes dans le mauvais sens. Demi-tour afin de trouver la route forestière de Nave qui passe juste au dessus de l’auberge. Les pistes de fond ont accaparées la route forestière et la pratique de la raquette est plus problématique ici.
 
Nous marchons bien sur le côté pour de pas abîmer la trace. Il neige toujours autant et par moment, nous ne discernons même plus la piste de fond.
 
Au lieu dit « le plâtre de Giraud », côté 1217, nous ne voyons pas l’indication pour l’abri forestier, et nous poursuivons en bordure de piste de fond. C’est bien plus loin, dans une grande courbe, que nous nous apercevons de notre erreur, cette courbe n’étant pas indiquée sur notre itinéraire !!!
 
On ressort la carte, on refait le point, un coup de boussole … nous sommes dans le mauvais sens ! Nous faisons demi tour, et plus loin nous découvrons le panneau indicateur, un peu excentré du chemin, recouvert partiellement de neige. L’abri forestier est encore à 1km. Il est déjà tard, il fait froid et la météo ne montre pas des signes d’accalmie. Nous décidons de repiquer sur Autrans et d’aller manger dans la salle hors sac. Tant pis pour la cabane de Nave, se sera pour une prochaine fois.
 
Nous empruntons une piste forestière complètement vierge de traces. Il y a au moins 30 cm de poudreuse, bien fraîche. Il faut brasser devant pour faire la trace. Nous rattrapons notre itinéraire aller au dessus du « banc de l’ours ». En moins de 2 heures, nos traces ont été recouvertes et ont presque disparu.
 
Nous arrivons à la salle hors sac (la salle des fêtes du village) vers 13 heures 45.
 
Bilan :
-- Très belle balade en sous bois. Les pistes de fond gâchent un peu le coin (il en faut pour tous les participants).
-- Les conditions difficiles (vent, froid, neige) mettent en évidence la nécessité d’un équipement individuel de qualité (veste gore-tex, bonnet, gants…).
-- Si il y a un enseignement a tiré de cette randonnée : il faut toujours faire être prudent en orientation. Une bonne lecture de carte, nous a permis de constater que nous n’étions pas sur le bon itinéraire. Cela a été conforté par l’utilisation de la boussole. Dans ce cas faire demi-tour, jusqu’à point caractéristique de manière à se réorienter.
 
 
Partager cet article
Repost0

Accueil